OL : Aouar ou Shaqiri, Peter Bosz sera sans pitié

OL : Aouar ou Shaqiri, Peter Bosz sera sans pitié

L'époque des sénateurs est terminée à l'Olympique Lyonnais et en installant Peter Bosz sur le banc d'entraineur, Aulas et Juninho savent que désormais tout est possible au sein de l'effectif.

On a suffisamment reproché aux entraîneurs successifs de l’Olympique Lyonnais d’accorder certains privilèges à des joueurs, pour ne pas se réjouir de savoir qu’avec Peter Bosz pour débuter avec l’OL il faudra le mériter. Le technicien néerlandais l’a clairement fait savoir lorsqu’il a été nommé coach de Lyon quelques jours après le départ de Rudi Garcia, personne n’est propriétaire de sa place au sein de son équipe. Et même un joueur comme Houssem Aouar, que le club rhodanien souhaite valoriser au cas où il devrait être transféré lors du prochain mercato, a goûté du banc de touche. Car en recrutant Xherdan Shaqiri, Juninho a mis un concurrent, du moins sur le plan tactique, dans les jambes d’Aouar et pour l’instant c’est l’international suisse qui a l’avantage. Pour rectifier cela, le joueur formé à l’Olympique Lyonnais a bossé encore plus, et cela a payé à l’image de ce but marqué jeudi contre Brondby.

Shaqiri ou Aouar, les dès ne sont pas pipés à Lyon

Pour Sidney Govou, Houssem Aouar et Xherdan Shaqiri peuvent avoir une certitude, c’est que Peter Bosz ne fera aucun favoritisme, et cela change tout à l’OL où l'entraîneur néerlandais sait se montrer dur s'il le faut. « Houssem avait les clés en main. Mais Shaqiri a été recruté et on sait que Houssem voulait partir, ce qui ne s’est pas fait. Du coup, il est devenu plus un titulaire bis qu’un titulaire. Mais s’il atteint le niveau de jeu de jeudi, ça peut changer des choses. La chance qu’il a avec Bosz, c’est que coach n’est pas dans le sentiment. C’est un atout car s’il peut te sortir si tu ne lui conviens pas il peut aussi te reprendre assez vite. Cela a fait du bien à certaines personnes qui pensaient avoir un statut. Et ce qu’il a montré contre Bröndby plaide en sa faveur. Il peut en profiter », prévient, dans l’Equipe, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais.