OL : Aouar écarté, Depay et Garcia en veulent à Juninho

OL : Aouar écarté, Depay et Garcia en veulent à Juninho

Photo Icon Sport

Pour avoir refusé d’effectuer un travail physique après la victoire à Angers (0-1) le week-end dernier, Houssem Aouar est écarté du groupe qui affrontera le Stade de Reims dimanche. Une décision qui ne fait pas l’unanimité à l’Olympique Lyonnais.

C’est confirmé, Houssem Aouar ne fera pas partie du groupe pour affronter le Stade de Reims dimanche. Rudi Garcia a en effet confirmé la sanction infligée à son milieu de terrain qui avait refusé d’effectuer un travail physique juste après la victoire à Angers la semaine dernière. « Il était logique de prendre des sanctions, a expliqué l’entraîneur des Gones. J'en ai proposé moi-même. L'institution a décidé d’enlever Houssem du groupe pour le match de dimanche. Je ferai avec le groupe à ma disposition car bien évidement, je respecte la décision de l’institution. Mon avis, c’est aussi que ce genre de cas doit se régler en interne. »

A noter que le technicien n’a pas laissé les journalistes insister sur le sujet, comme s’il n’était pas totalement à l’aise avec cette sanction. Et l’on comprend mieux pourquoi au vu des informations révélées par RMC. Pour commencer, on apprend que l’international tricolore n’était pas entré contre le SCO à cause d’une pelouse jugée difficile pour un joueur récemment blessé à l’adducteur. C’est pour cette même raison que le Lyonnais a refusé le travail physique sur ce terrain, tout en promettant à son coach qu’il viendrait s’entraîner lundi, jour de repos donné à tous les joueurs.

Aulas a laissé Juninho gérer

Aouar s’est donc ajouté une séance en début de semaine sous les yeux de Garcia et d’un préparateur physique. Mais cela n’a pas empêché Juninho de venir annoncer sa sanction devant tout le groupe. Une décision étonnante pour le coach principal qui aurait exprimé son désaccord, préférant régler l’affaire en interne et éviter de se priver de son milieu. Et le technicien n’était pas le seul en désaccord avec le directeur sportif. Le défenseur central Marcelo et le capitaine Memphis Depay, très contrarié, auraient tenté de convaincre le dirigeant qui n’a finalement pas changé d’avis. Quant au président Jean-Michel Aulas, aucune intervention de se part n’est mentionnée.