OL : Alemdar à Lyon, la Turquie ne voit rien venir

OL : Alemdar à Lyon, la Turquie ne voit rien venir

Icon Sport

Si Lyon est à la recherche d’un gardien de but pour concurrencer Anthony Lopes, Juninho n’a pas forcément avancé sur un dossier en particulier. 

Anthony Lopes a longtemps paru intouchable à l’OL…Jusqu’à l’arrivée de Peter Bosz, qui pourrait bien bouleverser la hiérarchie. La philosophie de l’entraîneur néerlandais implique une aisance technique de chacun de ses joueurs, y compris le gardien. Pour repartir proprement, le portier doit pouvoir manier le jeu court comme le jeu long, offrir de vraies garanties dans ce domaine. Or, Anthony Lopes a souvent été critiqué pour ces mêmes raisons. Dans ce contexte, un concurrent pourrait arriver alors même que Rémy Vercoutre, que connaît très bien l’international portugais, a été nommé entraîneur des gardiens. Le portier turc de 18 ans, Doğan Alemdar, fait partie des cibles privilégiées. Mais alors qu’un média turc annonçait que le transfert était quasi bouclé il y a deux semaines, les négociations n’en seraient en fait qu’aux prémices.

La piste Alemdar pas plus avancée que Onana

La présidente de Kayserispor, Berna Gözbasi, a été interrogée sur l’avenir de son joueur, sous contrat jusqu’en juin 2022. Elle a évoqué un intérêt d’un autre club turc, Fenerbachçe, mais pas de l’OL. « Il n'y a aucun développement pour le moment. Nous annoncerons quand il y aura des progrès. Nous n'avons pas eu de rencontre sérieuse avec Fenerbahçe. Il y a des offres, mais pas de résultats », a confié Berna Gözbasi dans des propos rapportés par fotomac.com. Elle englobe peut-être Lyon en parlant d’offres au pluriel. Toujours est-il que le dossier n’est pas plus avancé que celui d’Andre Onana. Le Progrès expliquait dans son édition de lundi que Juninho était encore sceptique sur la piste menant au gardien de l’Ajax, suspendu pour dopage jusqu’en octobre. L'OL tâte le terrain mais ne se précipite pas. Il n'y a pas le feu au lac, Anthony Lopes défend le but lyonnais depuis 2012.