OL : 4 buts pour un salaire XXL, Bertrand Traoré bientôt éjecté

OL : 4 buts pour un salaire XXL, Bertrand Traoré bientôt éjecté

Photo Icon Sport

Le mercato promet d’être mouvementé à Lyon, dont la qualification en coupe d’Europe dépend d’une victoire en Coupe de la Ligue face au PSG ou d’un sacre en Ligue des Champions…

Si jamais la formation de Rudi Garcia ne parvenait pas à accrocher au minimum une qualification en Ligue Europa, alors il deviendrait automatiquement très délicat de conserver les meilleurs joueurs offensifs. On pense à Houssem Aouar, mais également à Memphis Depay et à Moussa Dembélé, lesquels pourraient bien témoigner leurs envies d’ailleurs à Jean-Michel Aulas. Mais tandis que le transfert de Martin Terrier à Rennes semble en bonne voie, c’est un autre joueur offensif de complément dont l’Olympique Lyonnais aimerait se débarrasser dans les semaines à venir, selon les informations obtenues par le journal L’Equipe.

Aouar et Dembélé ne seront pas bradés

Il s’agit de Bertrand Traoré, globalement décevant et très irrégulier depuis son arrivée en provenance de Chelsea pour 10 ME il y a deux ans. Le média dévoile que l’international burkinabé, qui perçoit l’un des plus gros salaires du vestiaire lyonnais avec ses 320.000 euros mensuels hors primes, n’est plus en odeur de sainteté dans la capitale des Gaules. « Le Burkinabé (24 ans, 2022), qui sort d'une saison très compliquée (4 buts en 34 matches, toutes compétitions confondues), aura-t-il un point de chute à ces tarifs ? » s’interroge toutefois le quotidien national, pas convaincu à 100 % que les clubs européens vont se battre pour recruter Bertrand Traoré avec un tel niveau de rémunération. En parallèle, l’OL ne retiendra pas Houssem Aouar et Moussa Dembélé coûte que coûte, mais Jean-Michel Aulas a d’ores et déjà fait passer le message en interne qu’il était hors de question de brader le meneur de jeu formé à Lyon et l’ancien attaquant du Celtic Glasgow, crise du coronavirus ou pas.