OL : 265 ME, Lyon se félicite malgré la crise

OL : 265 ME, Lyon se félicite malgré la crise

Photo Icon Sport

Sur tous les fronts à l’heure actuelle, OL Groupe a présenté ses comptes de la saison 2019-2020, arrêtée sur le plan sportif mais pas encore sur le plan comptable.

Si les perspectives ne sont pas réjouissantes avec en effet très peu de chances d’effectuer, comme à son habitude, de belles ventes d’ici la fin du mois de juin, date de bouclage de l’exercice, le bilan actuel est très positif. « Des résultats financiers brillants malgré l’impact de la crise sanitaire », attaque ainsi OL Groupe dans son communiqué de ce mardi soir. Au 30 mars, soit juste après l’interruption des matchs, le produit des activités atteint un chiffre record avec 265 ME, soit en hausse de 20 %. Un résultat lié aux très belles ventes réalisées en début de saison, avec Nabil Fékir et Tanguy Ndombele en tête de gondole, le transfert de Ferland Mendy ayant été pris en compte dans la saison précédente. Pour le reste, les revenus sont proches de l’équilibre, avec tout de même un beau bonus en raison de la tenue de matchs de la Coupe du monde féminine dans le Groupama Stadium. Pour l’avenir, les perspectives s’assombrissent néanmoins, avec la crainte de voir une perte de 50 ME sanctionner cette fin de saison sans match, et sans transfert d’ici au 30 juin.

«  Cet arrêt anticipé en France risque de fortement pénaliser les transferts des clubs français car la situation est plus mauvaise que dans les autres pays. Nos joueurs ne jouent pas et des clubs comme l’OL et le PSG vont jouer les matches européens sans être préparés. Ce sera plus dur que si nous n’avions pas arrêté. On peut craindre des conséquences sur les ventes de joueurs au 30 juin », a prévenu le président de l’OL Jean-Michel Aulas, toujours aussi furieux de voir que les instances et le gouvernement ont décidé d’arrêter le football aussi brutalement, alors que les autres championnats pourraient encore reprendre.