OL : 20 ME par an, Aulas est toujours le roi du business

OL : 20 ME par an, Aulas est toujours le roi du business

Photo Icon Sport

Le nouveau contrat entre l’OL et Fly Emirates permet au club rhodanien de franchir un nouveau cap avec des revenus multipliés par trois à ce niveau. Merci Jean-Michel Aulas.

Précédent sponsor maillot, Hyundai avait refusé de passer le cap des 15 ME par an pour se présenter sur les tenues des joueurs et joueuses de l’OLympique Lyonnais. L’entreprise qui succède au constructeur coréen n’a visiblement pas rechigné. Selon L’Equipe, c’est une somme d’au minimum 20 ME par an qui sera lâchée par Fly Emirates pour s’afficher non seulement sur les maillots, mais aussi sur les écrans publicitaires du stade et dans bien d’autres opérations. Une sacrée amélioration de contrat pour l’OL, qui profite du fait que la compagnie émiratie, visiblement revancharde, ait été éjecté de cet emplacement par le PSG il y a un an de cela. Sa présence au sein de l’un des clubs majeurs du football français est donc assurée, ce qui était capital pour une entreprise qui opère régulièrement des liaisons entre Paris, mais aussi Lyon, et Dubaï.

Et l’OL en tire clairement les profits avec un contrat qui se multiplie quasiment par trois. Et encore, selon le quotidien sportif, cette somme de 20 ME pourrait être boostée en cas de performances sportives réussies des joueurs lyonnais. Une très belle négociation signée Jean-Michel Aulas, puisque Fly Emirates lâchait jusqu’à la saison dernière 25 ME pour s’offrir une présence sur le maillot du PSG. Même si ce montant a été largement revu à la hausse à Paris avec l’arrivée de « All », l’enseigne du groupe Accor, l’OL réussit de toute évidence une belle opération financière en faisant grimper ses revenus de sponsoring, tout en s’offrant une fenêtre de titre pour le naming du Groupama Stadium, qui se termine en fin de saison.