OL : 2-2 face au Red Star, c'est tranquille pour Caqueret

OL : 2-2 face au Red Star, c'est tranquille pour Caqueret

C’est comme souvent un OL aux deux visages qui s’est présenté à Saint-Ouest ce jeudi en Coupe de France.

Pendant une heure, Lyon a profité des erreurs défensives du Red Star pour mener au score. Avec deux buts d’avance, la formation de Rudi Garcia était sereine, manquant même le coche pour se diriger vers un carton par Memphis Depay. Mais la formation de National est revenue au score, et tout a basculé, provoquant finalement l’égalisation et la séance des tirs au but. Pas de quoi faire sourciller un Maxence Caqueret dont l’insouciance n’est pas visible que sur le terrain. La preuve avec cette déclaration osée au moment de faire le bilan de cette qualification acquise finalement aux tirs au but. Pour le jeune milieu de terrain de l’OL, il n’y avait aucune raison de s’affoler. 

« On n’a pas eu vraiment d’inquiétude après avoir été rejoint au score et au moment des tirs au but, mais à 2-0, ce n’est pas à normal de se faire rejoindre. Ce sont des choses qu’il faudra corriger. Ce n’est pas normal, mais on n’a pas eu peur. Je pense qu’on s’est un peu arrêté de jouer, on a eu moins d’envie, alors que le match n’était pas plié, sur un terrain compliqué. Même si on a raté une balle de 3-0, on aurait dû en faire plus pour se créer d’autres occasions par la suite. On est qualifié, et maintenant il faut penser au match contre Angers dimanche », a tout simplement expliqué dans les colonnes du Progrès un Maxence Caqueret tout de même ravi de continuer l’aventure en Coupe de France. Il faut dire que cela permet à Rudi Garcia de faire souvent tourner au milieu de terrain, et de garantir du temps de jeu à ceux qui sont moins souvent titulaires. Car même si la course au podium reste la priorité, la Coupe de France demeure un très bon lot de consolation, surtout que beaucoup d’équipes de Ligue 1 qui pouvaient avoir des ambitions sont déjà tombées au tapis comme Rennes, l’OM, le LOSC, Lens ou Nice.