Lorient-OL : Gazon maudit ou pas, la LFP va trancher

Lorient-OL : Gazon maudit ou pas, la LFP va trancher

Icon Sport

Le match entre Lorient et l'OL est remis en cause en raison de l'état de la pelouse du Moustoir. Chacun défend son camp, mais le verdict va vite tomber. 

Le mystère de l’Ouest est encore entier, mais il sera normalement résolu ce vendredi soir. En raison du festival Interceltique, la pelouse du Moustoir est utilisée pour les festivités de la ville portuaire. Un évènement qui a lieu chaque année, et n’a d’habitude pas de trop sérieuses conséquences sur la pelouse hybride des Merlus. Mais cette année, la sécheresse et les limitations en arrosage ont rendu l’herbe particulièrement sensible et les marques des emplacements sont très visibles et rendent forcément questionnable la qualité du terrain. A noter que, selon Ouest-France, les organisateurs du Festival Interceltique avaient fait constater par huissier que la pelouse était déjà abimée avant le début des festivités, en raison de la sécheresse principalement. L’OL a fait part de ses vives réserves si l’intégrité physique des joueurs était en question. Ce jeudi, la LFP a dépêché un délégué pour inspecter la pelouse. Le verdict sera donné vendredi en fin de journée, après une nouvelle visite. Les Lyonnais auront donc une réponse plus de 24 heures avant la rencontre, ce qui permettra à chacun de s’organiser.

Lorient-OL, aucune ville voisine n'en veut

De son côté, le FC Lorient assure qu’il y a une réelle différence entre l’aspect visuel de la pelouse guère rassurant, et la réelle qualité de la pelouse. Le week-end dernier, la pelouse de Montpellier a été utilisée sans problème malgré un problème de champignon, une herbe parfois absente et un aspect visuel peu engageant. Deux solutions de repli ont été étudiées, mais pour les mêmes raisons de préservation de la pelouse, Vannes et Rennes ont refusé d’accueillir un match de Ligue 1 en urgence. Résultat, si la rencontre ne pouvait pas avoir lieu, elle serait tout simplement reportée à une date ultérieure. La saison vient de débuter, donc la commission des compétitions n’aura pas de mal à trouver une nouvelle date pour cette rencontre entre deux formations non qualifiés pour une Coupe d’Europe. Même si cela n'empêche pas les supportes des deux camps de se chauffer sur les réseaux sociaux, chacun ayant sa vision des choses et son avis tranché sur l'état du gazon sans même y avoir posé les pieds.