L1 : Mandanda pas expulsé, Aulas et Lyon voient rouge !

L1 : Mandanda pas expulsé, Aulas et Lyon voient rouge !

Icon Sport

A l'occasion du match entre Monaco et Rennes, Steve Mandanda a pris un carton jaune suite à une sortie aérienne raté. Dans les minutes qui suivaient, Jean-Michel Aulas venait se plaindre.

Il fait beau ce samedi, mais visiblement du côté de Lyon on était devant la télévision afin de regarder l’affiche de 17 heures entre l’AS Monaco et le Stade Rennais. Car quelques minutes après la sortie aérienne totalement ratée de Steve Mandanda, qui percutait Embolo, cela débarquait sur Twitter afin de faire remarquer que sur une action presque similaire, mais pas tout à fait quand même, Anthony Lopes avait été expulsé contre Ajaccio. Le gardien de Lyon prenant en plus 3 matchs de suspension. Et la colère lyonnaise était d’autant plus grande que le même Mandanda stoppait le penalty accordé suite à sa faute( 33e). Cependant, sur l’action, le portier du club breton était touché et devait finalement céder sa place à la pause avec les conséquences que l'on a vues sur le but égalisateur de Monaco.

Un complot arbitral contre Lyon ?

Interpellé par David Barbet, son « conseiller » en réseaux sociaux, Jean-Michel Aulas allait rapidement monter au créneau. « Lopes prend rouge et 3 matchs de suspension. Mandanda poing en avant prend juste un jaune. Rien n'a changé, l'arbitrage est toujours à deux vitesses. Vite une réforme de l'arbitrage car là c'est arbitrage à la tête du client. Le pire c'est que Mandanda fait des arrêts qui changent totalement le cours du match pour Monaco juste derrière... », se plaignait d’abord l’animateur, avant de voir le président de l’Olympique Lyonnais faire comprendre son étonnement. « C’est vrai que l’intervention de Steve est assez proche de celle d’Anthony mais les sanctions ne sont pas les mêmes : qui a raison Benoît Bastien ou Jéremy Pignard je laisse les spécialistes en disserter … », fait remarquer le patron de l’OL, qui a convaincu les supporters de Lyon et relancé les débats.