L1 : Aulas prêt à finir la saison en décembre !

L1 : Aulas prêt à finir la saison en décembre !

Photo Icon Sport

Le président de l'Olympique Lyonnais souhaite que la saison 2019-2020 se termine, même s'il faut attendre après l'été afin de ne pas prendre des risques sanitaires.

Jean-Michel Aulas a clairement décidé de ne pas se laisser dicter le rythme des décisions au sein de la Ligue de Football Professionnel. Mis à l’écart du groupe qui négocie avec Canal+ et BeInsports pour le paiement des droits TV, le président de l’Olympique Lyonnais est déterminé à tout faire afin que l’actuelle saison 2019-2020 se termine, quitte à totalement chambouler le calendrier de la Ligue 1. Pour Jean-Michel Aulas, il est évident que la priorité doit être donnée à la santé, et s’il faut reprendre le championnat en septembre, alors la LFP doit le faire sans hésiter. Le patron de l’OL ne s’opposera pas à un décalage du début de la prochaine saison à janvier 2021.

Tandis que les footballeurs ne sont pas chauds pour reprendre, l’épidémie de coronavirus semblant très complexe à juguler de l’aveu même du Premier Ministre, les clubs sont unanimes, tout comme les entraîneurs, à vouloir reprendre le chemin de la compétition. Mais ce lundi soir, c’est un pavé dans la mare que jette Jean-Michel Aulas dans un entretien accordé à L’Equipe. « La reprise des entraînements pose des problèmes aux médecins de club qui ont eu des contacts avec celui de la FFF, Emmanuel Orhant, qui est aussi attentif à ça. Pour les matches à huis clos, personne ne semble à l'aise, que ce soient les joueurs, les médecins, les entraîneurs. J'ai beaucoup de retours qui me disent que ça risque d'être "touchy" sur le plan des précautions sanitaires. Les joueurs, les coaches, les médecins... Si les acteurs les plus impliqués émettent des réserves, il faut traiter les réserves avant de dire qu'on reprend. J'ai été parmi les premiers à dire que l'épidémie était beaucoup plus grave qu'on ne l'imaginait. Maintenant, l'UEFA a l'air assez favorable à la reprise. C'est quand même notre organe de tutelle, à nous Fédération, la Ligue étant sous la Fédération. Je lis ce que dit Gianni Infantino, qui semble prendre une position un peu différente : d'abord aucun risque pour les joueurs et après on verra. Donc j'ai des craintes qu'on ne puisse pas reprendre. Et c'est pour ça qu'il faut peut-être étudier un autre scénario dont ont parlé Jean-Pierre Rivère et Nasser al-Khelaïfi, où on décalerait tout ça pour terminer la saison 2019-2020 à la fin de l'année civile et on reprendrait en début d'année 2021 pour la nouvelle saison. C'est l'un des scénarios qui intéresse la FIFA avec la Coupe du monde au Qatar, explique Jean-Michel Aulas, qui sait cependant qu’on va lui ressortir ses propos de début mars quand il avait évoqué une saison blanche si le championnat s’arrêtait là. Et là encore le patron de l’Olympique Lyonnais a du répondant. Souvent, on me ressert le plat un peu réchauffé de ma déclaration du Monde, il y a un mois et demi, disant que j'étais favorable à un arrêt des compétitions. Non, je ne suis pas favorable à un arrêt. Tout ce qui peut permettre de terminer les compétitions me va bien. Si par malheur on ne pouvait pas, l'analyse juridique des règlements n'est pas celle que j'entends. » Reste que pour cela il faudra que l'UEFA et la FIFA synchronisent les calendriers internationaux, et ce n'est pas la volonté absolue du côté de l'UEFA si l'on en croit les dernières déclarations d'Aleksander Ceferin.