D1 : Le choc reporté, l’OL soupçonne une magouille du PSG

D1 : Le choc reporté, l’OL soupçonne une magouille du PSG

A la veille du choc de D1 prévu ce samedi soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a annoncé quatre cas de Covid-19 dans son groupe, provoquant le report de la rencontre. De quoi agacer l’Olympique Lyonnais qui s’interroge sur les motivations de son concurrent.

L’Olympique Lyonnais digère mal la mauvaise nouvelle. Alors qu’elles se préparaient à recevoir le Paris Saint-Germain ce samedi soir, dans un match qui ressemble à une finale du championnat, les Fenottes ont appris le report à la veille de la rencontre. En cause, les quatre cas de Covid-19 détectés au club de la capitale. Un timing suspect pour Vincent Ponsot, qui se demande si son concurrent n’a pas contourné les règles.

« Tout d’abord, dans le contexte actuel, on souhaite un prompt rétablissement à l’ensemble du staff et des joueuses touchés par la Covid-19, a commencé le directeur général du football de l’OL, interrogé par le site officiel de son club. Ensuite, nous sommes un peu déçus du manque de transparence du PSG puisque nous apprenons ce jour par le biais de leur compte Twitter qu’ils ont pu réaliser des tests depuis jeudi, alors que nous n’avons été informés, en tant qu’organisateur, qu’en fin d’après-midi aujourd’hui de la situation et que le coach du PSG a signifié ce jour dans l’après-midi qu’il disposait de tout son groupe. Nous sommes par ailleurs surpris du processus utilisé. »

Les soupçons de Ponsot

« Selon la FFF, un match est reporté, dans le cas où un club recense quatre cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif, ce qui n’est a priori fort heureusement pas le cas du PSG. En conséquence il semblerait que le PSG ait saisi l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour obtenir, par le biais de la mise en quarantaine de l’équipe, le report de la rencontre, a deviné le dirigeant. Il ne me semble pas que le PSG ni aucun club d’ailleurs n’ait saisi l’ARS pour obtenir un report alors même qu’en début d’année ils ont pu dénombrer plusieurs cas de Covid-19. J’espère juste que le PSG n’a pas utilisé cette agence pour "choisir" son calendrier. » Après une telle accusation, le PSG ne devrait pas tarder à répondre.