OM : Les Niçois en admiration devant ce phénomène marseillais

OM : Les Niçois en admiration devant ce phénomène marseillais

Photo Icon Sport

Transformé déjà à plusieurs reprises depuis sa création, le Vélodrome n’a jamais autant fait la fierté des Marseillais que depuis les travaux effectués en amont de l’Euro 2016, qui a permis de mettre un toit à l’enceinte du Boulevard Michelet. Depuis, le Vel’ résonne encore mieux, est protégé du vent, et force l’admiration des adversaires. Réunis dans l’émission Le Vestiaire sur SFR Sport, plusieurs joueurs niçois ont reconnu que l’ambiance à Marseille était la plus chaude de France.

« Le déplacement le plus chaud ? C'est Marseille. C'est le déplacement où on sait que ça va être électrique, on sait à quoi s'attendre. Il y a eu des années où c'était vraiment vraiment vraiment très très chaud. Là ça s'est un peu calmé, le fait d'aller jouer au Vélodrome, c'est moins chaud, mais ça reste le déplacement le plus chaud et le plus périlleux à faire. Dans le stade tu ne t'entends pas. Il y a une résonance... tu as le son qui est vraiment affolant. Quand tu veux parler à côté, tu n'y arrives pas. C'est fou. L'ambiance est vraiment pas mal là-bas. C'est tendu, surtout quand on y va nous. C'est le plus chaud à faire », a expliqué l’ailier niçois Allan Saint-Maximim, qui a fréquenté dans ses jeunes années le Chaudron de l’ASSE, mais avoue sans débat possible que l’ambiance assourdissante du Vélodrome est un cran au-dessus de tous les autres stades de France.