« Il peut y avoir un drame » à l’Allianz Riviera

« Il peut y avoir un drame » à l’Allianz Riviera

Photo Icon Sport

Premier nouveau stade pour l’Euro 2016 sorti de terre, celui de Lille ayant été lancé avant l’obtention de l’organisation par la France, l’Allianz Riviere a aussi été le premier à bénéficier du naming. Un bel outil dont se félicite régulièrement l’OGC Nice, qui en est l’utilisateur, à défaut d’en être le propriétaire. Toutefois, les incidents de samedi dernier, et l’envahissement du terrain par quelques supporters locaux, ont mis en lumière quelques failles, notamment au niveau de la sécurité. Et selon le président du Gym, ce n’est pas le seul défaut de cette nouvelle enceinte. Pour Jean-Pierre Rivère, il y a encore des problèmes à régler avant l’Euro 2016. 

« Il fallait absolument une séparation entre les tribunes, complémentaire à l'existante, pour éviter le passage d'un secteur à un autre. Et nous avions également demandé un filet au-dessus de cette tribune. Malheureusement, on ne nous a pas vraiment écoutés et il a fallu St Etienne pour que la séparation soit faite, mais pas le filet. Il n'y a pas de fosse, ou de dispositif anti-envahissement. Nous avions demandé la mise en place de ces différents mécanismes. J'espère qu'on va très rapidement aboutir, désormais. En sachant que nos supporters n'y sont pas opposés, au contraire. Les sièges, qui sont une crainte permanente pour moi. Ils sont d'une fragilité déconcertante. On n'a pas besoin d'une échauffourée pour qu'ils cassent et qu'ils deviennent dangereux. Ils ne sont pas suffisamment solides. Il y en a à tous les matchs. Et ce n'est pas une tribune ou une autre, il y en a aussi en présidentielle. On ne peut pas rester comme ça. Cela fait plus d'un an qu'on en parle. Il peut y avoir un drame », a balancé le patron de l’OGC Nice, pour qui ces mesures sont facilement rectifiables, même si cela aura forcément un coût. Mais après les incidents face à Bastia, et ceux la saison dernière contre Saint-Etienne, cela commence à faire beaucoup pour le club azuréen.