FCN : Halilhodzic demande l'abolition de ce mercato « criminel »

FCN : Halilhodzic demande l'abolition de ce mercato « criminel »

Photo Icon Sport

Interrogé sur le dernier marché des transferts, Vahid Halilhodzic n'a pas pu s'empêcher de sortir de ses gonds du côté du FC Nantes.

Vahid Halilhodzic est soulagé d'être en février. Malgré sa grande expérience, l'entraîneur de 66 ans a sûrement vécu le pire mois de sa vie sportive en ce début d'année 2019. Tout cela à cause du mercato hivernal, sans qui tous les malheurs nantais n'auraient pas eu lieu... Il faut dire que le sort s'est acharné sur les Canaris en janvier, vu que leur meilleur buteur, Emiliano Sala, avait pris la direction de Cardiff dans le cadre d'un transfert de 17 millions d'euros avant son décès dans un accident d'avion au-dessus de la Manche. Une terrible tragédie que Vahid Halilhodzic n'est pas prêt d'oublier de sitôt, tant il semble affecté et ému, et encore plus depuis jeudi et l'identification du corps de l’attaquant argentin dans la carlingue du Piper Malibu disparu en mer.

« Le mercato a détruit tout le travail qu’on a réalisé pendant trois mois et demi. J’espère qu’il n’y aura plus jamais de mercato hivernal, cette période de business, de malversations. De toutes ces choses qui permettent à certains de profiter de la situation. J’espère qu’ils vont l’interdire tout de suite, c’est scandaleux. C’est criminel. Après une série magnifique, tout ça est explosé. Parce qu’avec la disparition d’Emiliano Sala, les joueurs n’ont pas réussi à se concentrer », a balancé, en conférence de presse, l’entraîneur du FCN, qui estime donc que ce mercato n'a plus lieu d'être à l'avenir. L'UNFP travaille en tout cas sur une révolution de ce marché, au cours duquel la LFP pourrait limiter le nombre de mouvements.