Disparition de Sala : Cardiff risque gros, « Nantes ira jusqu'au bout »

Disparition de Sala : Cardiff risque gros, « Nantes ira jusqu'au bout »

Photo Icon Sport

Depuis le 21 janvier dernier, Emiliano Sala est porté disparu avec David Ibbotson, le pilote de l'avion qui conduisait l'ancien attaquant du FC Nantes vers Cardiff, son nouveau club.

Alors que l'épave du Piper Malibu a été retrouvée dans la Manche le week-end dernier, un corps en a été extrait ces dernières heures. Si l'une des deux familles va pouvoir commencer son deuil, les clubs touchés par cette tragédie, eux, sont désormais en litige. Ces derniers jours, le FCN a réclamé les deux premiers versements des 17 millions d'euros dus par Cardiff. Sauf que pour l'instant, le club gallois ne veut pas sortir son chéquier, car Mehmet Dalman « veut clarifier tous les faits concernant l'accident avant d'honorer le contrat ». Malgré tout, le président de la formation de Premier League n'a jamais dit que Cardiff ne payerait pas ce qu'il doit à Nantes, sachant qu'au moment de l'accident, Sala était un Bluebird. En attendant, le 18e du championnat anglais risque gros s'il ne respecte pas ses engagements. C'est en tout cas ce qu'avoue Gianpaolo Monteneri.

« Si certaines échéances, qui sont mentionnées dans le contrat de transfert, ne sont pas respectées, elles pourraient avoir des conséquences négatives pour le club en question. Cela peut aller d'une réprimande à un retrait de points. C’est une situation très délicate car nous parlons d’une tragédie et d’une somme importante. C’est une affaire humaine d’un côté, et de l’autre pour Nantes, c'est aussi une affaire financière. Il y a, à mon avis, deux solutions possibles. La première, c'est que les deux parties ont convenu d'aller à la FIFA. Mais il est également possible que les parties aient décidé de ne pas aller à la FIFA et d’aller directement devant le TAS, un organe spécialisé et beaucoup plus rapide. Je pense qu'il est très probable que Nantes ira jusqu'au bout pour obtenir une compensation dans ce qui est un cas unique. Les deux clubs vont s'asseoir pour trouver une solution adaptée à chacun d'eux », explique, à l'agence de presse galloise, l'expert en droit du sport, qui estime donc que Cardiff ne jouera pas avec le feu dans cette triste histoire, sous peine de se mettre encore un peu plus en danger dans sa lutte pour le maintien en PL...