Affaire Sala : Enième rebondissement, Cardiff sort ses arguments en béton

Affaire Sala : Enième rebondissement, Cardiff sort ses arguments en béton

Photo Icon Sport

Il y a trois mois, Emiliano Sala trouvait la mort dans un accident d’avion suite à son transfert du FC Nantes à Cardiff lors du mercato hivernal.

Depuis, les deux clubs concernés se livrent une véritable bataille, sur fond des 17 millions d’euros du transfert. Si le dossier juridique est maintenant à la FIFA, les formations n’ont toujours pas la même version sur le statut de l’ancien attaquant au moment de son décès le 21 janvier dernier. Selon le FCN, l’Argentin était alors un joueur de Cardiff. Pas selon le club gallois, pour qui le transfert n’avait pas été validé par la Premier League. Signé, le contrat de travail de trois ans et demi de Sala serait effectivement caduc à cause d’une clause suspensive. D’après RMC Sport, qui a pu s’octroyer le contrat, la Ligue anglaise ne considérait pas Sala comme un joueur de PL au moment de l’accident, car une prime à la signature de 1,6 millions d'euros, payables en quatre tranches tous les six mois, n’avait pas encore été validée.

« Selon la défense des dirigeants du club gallois, la clause suspensive indiquant que Sala devait être un joueur de Cardiff n'était pas remplie puisque la Ligue dont dépend le club ne l'avait pas reconnu comme tel. Cardiff s'appuie en complément sur l'annexe 3 du règlement Fifa du statut du joueur qui dit qu'un CIT ne peut être valable que si un contrat valable entre le joueur et son nouveau club a été téléchargé dans le système TMS. Côté nantais, on appuie sur le fait qu'à partir du moment où la fédération galloise a validé, Sala était bien un joueur de Cardiff, le CIT faisant foi selon le FCN », explique la radio. Désormais, la réponse du FCN est attendue, sachant que les Canaris ont refusé tout dialogue jusqu’à présent, alors que Cardiff se dit prêt à discuter pour trouver un accord à l'amiable...