Le synthétique un peu trop « artificiel » pour Fanni

Le synthétique un peu trop « artificiel » pour Fanni

Photo Icon Sport

Défenseur passé de Rennes à Marseille pendant l’hiver, Rod Fanni aura la particularité de jouer une deuxième fois en championnat sur le synthétique de Nancy cette saison. Il s’y était imposé 0-3 avec le club breton en août dernier, et espère bien sûr avoir la même réussite ce dimanche. Il faudra pour cela dompter la « pelouse » du club lorrain, qui réussit certes souvent aux adversaires de l’ASNL, mais possède des propriétés que les joueurs pros n’apprécient pas tous.

« La plus grosse difficulté, c'était surtout le terrain, c'était un des premiers matchs sur le synthétique. Cela n'a pas été évident, les repères au niveau des appuis, même la vitesse du ballon, il a fallu s'adapter. Très sincèrement, je ne suis pas fan de ce type de terrain, surtout pour les défenseurs. C’est très difficile de défendre sur ce type de surface : quand on doit faire des changements radicaux de direction sur ce type de surface, nous n’avons pas forcément ces appuis que nous avons sur les pelouses ou nous avons les crampons qui rentrent sur le terrain, alors que sur le synthétique les appuis sont plus artificiels », a expliqué Rod Fanni, pour qui l’OM n’a pourtant pas le choix dans la course au titre, puisque seule la victoire permettre à Marseille de continuer à mettre la pression sur le leader.