MHSC : Nicollin n’ira pas en prison pour Belhanda

MHSC : Nicollin n’ira pas en prison pour Belhanda

Licencié par Galatasaray en mars dernier, Younès Belhanda pensait profiter de son statut de joueur libre pour revenir à Montpellier. Le milieu offensif avait trouvé un accord avec son ancien club. Mais en raison de difficultés financières, le président Laurent Nicollin a retiré son offre, peut-être de manière provisoire.

Montpellier doit malheureusement se priver d’un joli coup. Alors qu’il peut s’attendre au départ de son attaquant Gaëtan Laborde, lequel a reçu un bon de sortie, et qui plaît notamment en Angleterre, le club héraultais espérait renforcer son secteur offensif avec l’arrivée de Younès Belhanda (31 ans). Tout le monde au MHSC connaît évidemment le talent du meneur de jeu, champion de France en 2012 avec Montpellier. Ce lien spécial a sans doute facilité les discussions puisque la direction est parvenue à un accord avec l’international marocain, libre depuis la résiliation de son contrat à Galatasaray en mars dernier.

« Il doit attendre un peu »

Seulement voilà, Younès Belhanda ne peut pas signer le bail que lui proposait Laurent Nicollin en raison des difficultés économiques de Montpellier. « Nous avons à nouveau discuté mardi. À l’heure actuelle, je ne peux pas le faire signer pour des raisons financières, a expliqué le président montpelliérain au Midi Libre. Cela aurait été fabuleux, mais pour l’instant ce n’est pas possible. Je n’ai pas de départs, j’ai des droits télé à la baisse, je ne sais pas s’il y aura du public à la reprise… Je ne peux rien lui garantir. Il doit attendre un peu. »

« Je l’ai senti très déçu, moi aussi, a confié Laurent Nicollin. Comme il avait fait un super effort, on s’était mis d’accord sur le plan financier. Je l’en remercie d’ailleurs. S’il a une opportunité, il peut signer ailleurs. Il y a des choses que je peux faire, il y a des choses que je ne sais pas faire. Je n’ai pas envie de finir ma vie en taule. » Autrement dit, le patron du MHSC refuse de mettre le club en danger pour accueillir une recrue. Reste à savoir si Younès Belhanda attendra un contexte plus favorable à Montpellier ou s’il partira en quête d’une autre destination.