L1 : Delort est parti, Nicollin se sent cocu !

L1 : Delort est parti, Nicollin se sent cocu !

Icon Sport

Dans la dernière ligne droite du mercato, Montpellier a perdu du lourd avec les transferts de Gaëtan Laborde à Rennes et d’Andy Delort à Nice.

Financièrement, ces deux transferts ont considérablement soulagé Montpellier. Sportivement en revanche, ce n’est pas la même chanson puisque ce sont les deux grands buteurs du MHSC lors des trois dernières saisons qui ont pris la porte. Sur l’antenne de France Bleu Hérault, le président montpelliérain Laurent Nicollin est précisément revenu sur le transfert d’Andy Delort à Nice pour environ 10 millions d’euros. Une perte considérable pour le patron du MHSC, qui refuse néanmoins d’en faire des caisses avec l’international algérien. Pas question par exemple de le mettre au rang des légendes du club comme de Laurent Blanc ou de Roger Milla.

Nicollin refuse d'élever Delort au rang de légende du club

« On ne va pas s’apitoyer sur Andy qui est quelqu’un que j’apprécie énormément qui a porté haut les couleurs du club pendant trois ans. Il s’est défoncé, il a fait le maximum. L’histoire finit un peu en eau de boudin. Quand tu as une fiancée qui ne veut plus coucher avec toi, tu ne vas pas l’attacher chez toi. Elle s’en va et t’en trouves une autre. Les gens sont déçus, moi le premier. On ne va pas épiloguer. C’est juste la façon. Je pense qu’on aurait pu discuter avec son nouvel agent d’un départ l’année prochaine ou dans deux ans mais pas comme ça » a expliqué Laurent Nicollin avant de conclure. « Il a joué trois saisons, ce n’est pas Laurent Blanc, Roger Milla ou d’autres joueurs qui ont plus marqué l’histoire. S’il était resté, il aurait pu marquer l’histoire et être l’un des rares joueurs à battre le record de buts de Laurent Blanc. Il a choisi une autre option, tant mieux pour lui, tant pis pour nous ». Chez les supporters comme chez les dirigeants, l’amertume prédomine au moment d’évoquer le départ d’Andy Delort chez les Aiglons…