Monaco, c’est devenu « la Banque de France » selon Emmanuel Petit

Monaco, c’est devenu « la Banque de France » selon Emmanuel Petit

Photo Icon Sport

Ancien de la Principauté, Emmanuel Petit est catastrophé de la situation actuelle de l’AS Monaco, qui va devoir gagner au moins un de ses deux derniers matches, contre Montpellier et Lyon, pour croire au maintien. Le champion du monde 1998 est sans pitié pour ce qu’est devenue la formation de la Principauté à qui il annonce le pire si la L2 est au bout du chemin.

« L’ASM est devenu un club quelconque. À mon époque, Monaco était un club familial, où tout le monde se connaissait. J’y suis retourné il y a un an. J’avais l’impression de me trouver dans la Banque de France ! Depuis ce jour, je me suis juré de ne plus y mettre les pieds. Chacun reste dans son coin, sans rien dire, de peur de perdre son job. Je pensais qu’un président comme Jérôme de Bontin pouvait changer les choses mais il s’est heurté à certaines personnes influentes dans la Principauté. Moi, je ferais revenir Jean-Louis Campora. Maintenant, si le club va en Ligue 2, je lui souhaite bien du plaisir. Pour moi, c’est une mort annoncée », prévient, dans l’Equipe, Emmanuel Petit.