LdC : Les clubs français arnaqués par l’UEFA sur les primes

LdC : Les clubs français arnaqués par l’UEFA sur les primes

Photo Icon Sport

L’UEFA a de nouveau changé le règlement de la Ligue des Champions pour l’édition qui va ouvrir ses portes ce mardi.

Un joueur peut désormais changer de maillot pendant la compétition en cas de transfert, et certains matchs débuteront à 18h55 pour faire plus de place aux diffuseurs. Justement, en France, les droits télés ont évolué puisque RMC a mis une somme folle, 315 ME par an, pour récupérer les droits en France et atomiser la concurrence. Jackpot donc pour les clubs français, qui font l’objet du deuxième plus gros contrat de l’histoire en la matière, derrière l’Angleterre ? Et bien non car l’UEFA a aussi changé le règlement en ce qui concerne la répartition des primes. Ce fameux « market pool » qui permettait aux clubs de récupérer une belle somme en fonction du prix des droits dans leur pays, a été baissé à 15 % des revenus possibles, contre 40 % auparavant. Autant dire que ce sont plus de 150 ME qui s’envolent pour les clubs français, qui se partageront une somme bien moins copieuse. Et où va cet argent ?

L’UEFA a décidé d’innover en réservant 30 % des primes de la Ligue des Champions selon un classement établi sur les 10 dernières années, récompensant les clubs selon les performances et leurs titres européens acquis. Autant dire que le magot va directement dans la poche du Real Madrid (35 ME) ou du FC Barcelone, du Bayern Munich, de l’Atlético, de Manchester United et de la Juventus, qui toucheront chacun 30 ME ou plus. Au sein des clubs français, c’est la soupe à la grimace, car si le PSG émarge à 26 ME dans ce classement, Lyon touchera 21 ME et Monaco 5,5 ME. Une sacrée perte avec ce changement de répartition votée par l’UEFA.