Jardim et ses « artistes », et maintenant le PSG

Jardim et ses « artistes », et maintenant le PSG

Photo Icon Sport

Malgré les absences, l’AS Monaco a sorti une des plus grosses performances d’un club français de ces dernières années pour aller chercher la victoire 1-3 sur le terrain d’Arsenal, ce mercredi soir en Ligue des Champions. De quoi gonfler à bloc le moral des joueurs de la Principauté, et notamment de leur entraineur, particulièrement sûr de son fait après le succès à l’Emirates, et désireux de surfer sur cette performance pour attaquer le match crucial de dimanche face au PSG. 

« Ce n'est pas notre plus grosse victoire en C1. On a aussi battu le Zénit ou Leverkusen. Celle en Allemagne était la plus importante car elle nous a permis d'aller en 8e. On savait qu'Arsenal c'était très fort en première période et qu'ils souffraient un peu ensuite. En première, on a été très fort défensivement et ensuite on a profité des espaces. Arsenal a d'excellentes individualités, mais c'est un sport d'équipe et on a été capable de les rendre inoffensifs. On était très organisés, mais aussi capable d'attaquer avec de la qualité. Personne ne pensait que ce résultat était possible et on l'a fait. Il reste pourtant du boulot pour le second match. Maintenant, il faut se préparer pour le PSG. On n'a toujours rien gagné. On a juste pris l'avantage. Le football, c'est aussi de l'art. Il faut savoir comment attaquer, comment défendre. Mon équipe est très équilibrée. Arsenal nous a donné des espaces et on a été capables d'en profiter. En terme de placement et de travail défensif, Berbatov a été énorme », a souligné Leonardo Jardim, désireux de souligner la performance du Bulgare, que l’on avait rarement vu aussi concerné et précis cette saison.