Droits TV : Monaco tente de réconcilier la Ligue et Canal+

Droits TV : Monaco tente de réconcilier la Ligue et Canal+

Interrogé en conférence de presse sur l’arrivée d’Amazon dans le football français, Oleg Petrov a félicité la Ligue de Football Professionnel. Mais le vice-président de l’AS Monaco n’oublie pas la chaîne Canal+ qu’il appelle à rester parmi les diffuseurs de la Ligue 1.

Une fois de plus, Canal+ s’est senti trahie par le football français. Comme lorsque la Ligue de Football Professionnel avait privilégié l’offre alléchante de Mediapro, avant le fiasco que l’on connaît, la chaîne cryptée estime que l’instance a manqué de reconnaissance en écartant sa proposition au profit de celle d’Amazon. C’est pourquoi son patron Maxime Saada a annoncé que Canal+, qui possède toujours deux affiches par journée, soit le lot sous-licencié à beIN Sports, ne diffuserait plus la Ligue 1 à partir de la saison prochaine.

« Canal+ mérite de participer »

Une situation que l’AS Monaco regrette. En effet, le vice-président monégasque Oleg Petrov s’est réjoui de l’arrivée du géant de l’e-commerce. Tout en appelant à trouver une solution pour que Canal+ continue à diffuser le championnat français. « Je pense que l'arrivée d'Amazon est une bonne nouvelle, a validé le dirigeant du club de la Principauté en conférence de presse. C'est un groupe global, avec beaucoup de hautes technologies et qui touche les jeunes. C'est une bonne nouvelle pour le foot français. »

« Je soutiens la décision de la Ligue. Nous avons eu l'été dernier une situation délicate avec Mediapro. Je pense que l'arrivée d'Amazon est une bonne chose, peut-être pas la solution idéale, mais elle est bonne, a insisté Oleg Petrov. Canal+ est connu en France et mérite de participer. J'espère que des solutions seront trouvées. » A six semaines du début de la saison prochaine, Canal+ n’a pas officiellement rompu son accord de sous-licence avec beIN Sports. Un nouveau rebondissement n’est donc pas à exclure.