ASM : L'AS Monaco touchée par la sale affaire Rybolovlev

ASM : L'AS Monaco touchée par la sale affaire Rybolovlev

Photo Icon Sport

Ce dimanche, le JDD consacre sa Une et quatre pages à l'enquête en cours sur Dmitry Rybolovlev, le milliardaire russe propriétaire de l'AS Monaco. Dans cette longue investigation qui ne ménage pas le patron du club de la Principauté, on apprend que le vice-champion de France 2017-2018 a servi les intérêts personnels de Rybolovlev, soupçonné d'avoir arrosé par mal de monde dans le but d'arranger en sa faveur une sale affaire liée à des ventes d'oeuvres d'art. Le richissime russe est mis en examen pour « trafic d’influence, corruption et blanchiment » pour avoir, à priori, essayé d'influer sur le cours de la justice, notamment en ayant accès au dossier de manière illégale. Mais depuis un an, c'est un juge d'instruction français qui a pris le dossier en charge et ce dernier se montre d'une rigueur absolue.

Dans cet article très bien documenté, on apprend ainsi que l'AS Monaco sert à récompenser ceux qui aidaient le club et surtout son président. Dans la pratique, cela se fait partout, mais les chiffres sont assez incroyables concernant Monaco. « La pratique est répandue dans les grands clubs, mais la part de places offertes est hors norme – 2.557 invitations par match, dont 573 VIP, alors que le stade ne comprend que 18.500 sièges et qu’il est rarement plein. Au siège de Rigmora, la holding personnelle du Russe, les enquêteurs ont également déniché le fichier des cadeaux de fin d’année adressés à l’oligarque – un catalogue aux allures de Who’s Who, qui inclut des policiers, des magistrats, les dirigeants de toutes les administrations et où les bénéficiaires (y compris la famille princière) sont rangés en catégories, la valeur des présents (généralement des bouteilles de vin) variant avec le statut de la personne », écrit le Journal du Dimanche, qui estime que l'AS Monaco est un outil utilisé par Dmitry Rybolvev pour « tisser sa toile sur le Rocher ».