ASM : Fabinho, Lemar, Falcao, Sidibé... Monaco veut finir le mercato ultra-riche

ASM : Fabinho, Lemar, Falcao, Sidibé... Monaco veut finir le mercato ultra-riche

Photo Icon Sport

Après une bonne saison du côté de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev a fait un point complet sur le mercato estival à venir.

L'inter-saison sera chaude au sein du club de la Principauté. Probablement aussi mouvementé que le dernier mercato estival, au cours duquel l'ASM avait notamment vendu Mbappé au PSG, mais aussi Benjamin Mendy et Bernardo Silva à Man City, l'été 2018 s'annonce bouillant. Qualifié pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des Champions grâce à sa deuxième place finale en Ligue 1, un an après son titre de Champion de France, l'ASM aborde le mercato en position de force. Et pourtant, Monaco s'apprête à perdre certains joueurs cadres comme Fabinho et Thomas Lemar. Une réalité que Vadim Vasilyev ne cache pas, lui qui sait très bien que le projet de la formation du Rocher est de vendre ses meilleurs éléments au prix fort pour reconstituer le meilleur effectif possible ensuite.

« Il faudra remplacer les départs. Et puis, il y a un ou deux postes où on veut se renforcer, au poste de latéral gauche, au milieu de terrain au cas où Fabinho partirait. On le doit à ce gamin. Il a fait quatre ans chez nous. Jamais on ne laissera partir un jour sans une bonne offre satisfaisante. L'Atlético n'est pas le seul club qui a manifesté son intérêt. Lemar ? Arsenal, c'était même 100 millions. J'ai senti qu'on ne pouvait pas se permettre de laisser partir un joueur si important le dernier jour du mercato. Aujourd'hui, on ne serait peut-être pas à la 2e place. Mais c'était difficile de refuser cette offre. C'est un top joueur. Je suis convaincu qu'il fera une Coupe du monde à la hauteur. Et là, on discutera du prix. Falcao ? Je n'ai pas été sollicité par les Chinois. Il faut attendre la Coupe du monde et voir ce qui se passe. J'aimerais bien le garder. Après, s'il souhaite partir et qu'il y a une bonne offre, ça se discute. Sidibé à Manchester United ? J'entends parler. Mais on n'a rien de concret sur la table. Et pas mal de clubs sont sur lui. Pour lui aussi, il faut attendre la Coupe du monde », a lancé, sur SFR Sport, le bras droit du propriétaire Dmitry Rybolovlev, qui s'attend donc à être harcelé de tous les côtés, du PSG à l'Angleterre en passant par l'Espagne, pour ses meilleurs joueurs, et ce à partir du 9 juin prochain.