Vente OM : Thibaud Vézirian a de nouvelles rumeurs, l'Arabie Saoudite cache son jeu

Vente OM : Thibaud Vézirian a de nouvelles rumeurs, l'Arabie Saoudite cache son jeu

Pendant que l’Arabie Saoudite a fait une entrée fracassante dans le football mondial en rachetant le club de Newcastle la semaine passée, les rumeurs autour de la fameuse vente de l’Olympique de Marseille continuent de circuler. Et ce malgré les multiples démentis de Frank McCourt ou de Pablo Longoria.

Depuis plusieurs mois, voire même depuis plusieurs années, le fonds souverain d'Arabie Saoudite cherchait à racheter un grand club européen. En quête d’une formation de Premier League, dans le meilleur championnat du monde, Mohammed Ben Salman a finalement trouvé son bonheur à Newcastle. Puisque jeudi dernier, la ligue anglaise a officiellement validé le projet de rachat du prince héritier. Grâce à cette vente, les Magpies vont pouvoir s’offrir un collectif cinq étoiles, comme le Qatar a pu le faire avec le PSG dès le début des années 2010. En même temps, avec une fortune estimée à 400 milliards d’euros, le pouvoir saoudien ne manquera pas de billes quand il faudra aligner les millions pour recruter un top player. Et même si cette arrivée de l’Arabie Saoudite dans le foot ne plaît pas à tout le monde, et notamment chez les défenseurs des Droits de l’Homme, qui sont un peu bafoués dans le premier pays exportateur de pétrole, cette vente fait naître de nombreux fantasmes.

Si l’Arabie Saoudite a bien posé ses valises en Angleterre, les bruits de couloir ont repris du côté de Marseille. Tout simplement parce que le fonds souverain n’a jamais été lié à la fameuse Vente OM. Parole de Thibaud Vézirian. « Le PIF n'a rien à voir avec l'OM ? Effectivement, le fonds d'investissement saoudien qui rachète Newcastle n'a rien à voir dans le processus qu'il y a à Marseille, la restructuration », a d’abord expliqué le journaliste sur sa chaîne Youtube. Depuis le début de l’année, le chroniqueur de La Chaîne L’Equipe est persuadé que l’OM va finir entre les mains d'investisseurs du Golfe. Sauf que malgré toutes ses annonces, Vézirian n’a jamais eu raison, pour le moment du moins... Mais ces dernières heures, le journaliste est suivi par la presse italienne, qui a annoncé que le PIF allait peut-être se pencher sur le cas de l’OM dans les mois à venir. 

Une tendance validée par Vézirian. « Est-ce que le PIF rachètera l'OM et l'Inter comme le dit la presse italienne ? C'est un tweet de Tuttomercatoweb. Faut savoir que Tuttmercatoweb c'est Tuttosport, Tuttosport c'est de l'argent saoudien notamment. Donc c'est souvent eux qui donnent des informations sur des envies, des investissements, des tractations saoudiennes. Ils sont souvent bien informés. Là c'est Tuttomercatoweb qui nous dit qu'après avoir racheté Newcastle, le fonds d'investissement pourrait se lier à des clubs comme l'Inter ou l'OM. Ce n'est pas moi qui le dit. Là-dessus, on peut dire que l'Inter c'est Suning, les Chinois, mais derrière ça il y a Softbank. Et si vous faites le lien économique, Softbank c'est l'Arabie Saoudite. Donc oui, l'Arabie Saoudite a peut-être déjà plus qu'un pied du côté de l'Inter, qui est en grande difficulté financière. Et on pourrait voir des combos d'officialisations dans les mois à venir. On peut voir arriver l'émergence des Saoudiens dans le foot mondial à plusieurs niveaux », a lâché le journaliste, qui va continuer à se faire des amis (ou des ennemis) à Marseille. 

McCourt s'investit encore, il n’est toujours pas vendeur

Car même si les Phocéens critiquent les investissements du Qatar au PSG, ils seraient finalement tous heureux d’avoir l’une des plus grosses puissances financières du monde à la tête de leur club. Histoire de construire une Dream Team, avec de grands joueurs. Mais en attendant, cette Vente OM ne semble pas trop d’actualité, vu que Frank McCourt continue à dépenser de l’argent dans son club, et notamment sur le marché des transferts. Mais pas que vu que le propriétaire américain donne aussi des moyens économiques à Pablo Longoria afin que le président espagnol poursuive la restructuration du club marseillais, que ce soit chez les pros ou au centre de formation.