PSG-OM : Neymar attaqué en justice par Alvaro, Di Meco s'énerve

PSG-OM : Neymar attaqué en justice par Alvaro, Di Meco s'énerve

Photo Icon Sport

Accusé de racisme par Neymar lors du Classique, Alvaro Gonzalez n’a pas été sanctionné par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Mais à la place du Marseillais, Eric Di Meco n’en serait pas rester là.

Après des semaines de polémique, aucune sanction n’a pas été prononcée. Alvaro Gonzalez, que Neymar accusait d’avoir tenu des propos racistes pendant le Classique, n’a écopé d’aucune suspension dans la mesure où la commission de discipline n’a pas trouvé d’éléments suffisamment clairs. L’affaire est donc terminée, pour le plus grand regret d’Eric Di Meco. En effet, le consultant de RMC n’oublie pas que le Marseillais a souffert de cet épisode et lui conseille de porter plainte contre le Parisien.

« Je ne comprends pas pourquoi Alvaro n'a pas attaqué Neymar au civil pour diffamation, s’est étonné l’ancien Phocéen. Là, on n'est plus dans le cadre du football : ce n'est pas un coup de coude, ce n'est pas un mauvais tacle ni un crachat. Là, c'est grave. Les insultes racistes et homophobes, ça peut détruire une vie. En France, celui qui accuse doit montrer des preuves. Et ce qu'a fait Neymar est trop facile. Le dire, ça ne suffit pas. »

« Ce qu’a fait Neymar est grave »

« Peut-être qu'il a traité Alvaro de raciste à tort. Car la commission de discipline de la LFP n'a pas tranché sur ça. Ils ont tranché sur l'altercation, mais pas sur autre chose. On ne sait pas... Mais moi, je suis Alvaro, j'agis, a insisté Di Meco. Car ce qu'a fait Neymar est grave, il a fait fuiter le numéro de téléphone d'Alvaro, il l'a traité de raciste ! » A priori, le défenseur central de l’OM souhaite oublier toute cette histoire qui a également affecté sa famille.