OM : Zéro pitié, l'UEFA promet l'enfer à Marseille

OM : Zéro pitié, l'UEFA promet l'enfer à Marseille

Photo Icon Sport

Dans une situation financière délicate, l’Olympique de Marseille doit vendre pour au moins 60 ME lors du prochain mercato.

Une nécessité absolue afin de ne pas s’attirer les foudres de l’UEFA et de son terrible fair-play financier. Dans les jours à venir, le club phocéen devrait d’ailleurs connaître sa sanction infligée par l’instance européenne. L’attente est interminable, aussi bien pour les supporters marseillais que pour Jacques-Henri Eyraud, qui marche sur des œufs en ce début de mercato en refusant logiquement de consentir à toute investissement en attendant de savoir à quelle sauce il sera mangé. Avec la crise du Covid-19, Marseille pouvait espérer un assouplissement du fair-play financier lui profitant. Ce ne sera visiblement pas le cas…

« Le comex de l’UEFA se poursuit ce matin, avec notamment l’annonce d’un assouplissement temporaire du faire-play financier pour prendre en compte les effets du Covid-19 sur la santé économique des clubs européens » écrit L’Equipe. Une bonne nouvelle pour Marseille ? Pas forcément. Car pour le quotidien national, Marseille ne fait pas partie des clubs avec lesquels le fair-play financier se montrera plus clément, les problèmes financiers du club phocéen datant de bien avant la crise du coronavirus. Autant dire que du côté de la Canebière, on attend avec beaucoup de fébrilité la sentence de l’instance européenne. Avec notamment la crainte d’être tout simplement exclu de la Ligue des Champions, compétition pour laquelle l’OM s’est directement qualifié via le championnat avec une deuxième place décrochée devant Rennes et Lille. Les prochains jours promettent d’être stressants pour Jacques-Henri Eyraud, d’autant que le président marseillais ne sait pas précisément quel jour il connaîtra la sanction de son club.