OM : Virer Rami, une mauvaise idée qui va coûter cher à Marseille

OM : Virer Rami, une mauvaise idée qui va coûter cher à Marseille

Photo Icon Sport

On a appris la semaine passée que l'Olympique de Marseille avait engagé une procédure disciplinaire contre Adil Rami, le champion du monde étant mis à l'écart dans l'attente d'une décision définitive le concernant. L'OM a toutefois pris la peine de préciser que cette démarche n'était pas liée aux récents soucis personnels d'Adil Rami avec Pamela Anderson. Et même si le club phocéen n'a pas communiqué les détails du recommandé envoyé à son joueur, il se dit que les dirigeants marseillais reprochent au défenseur son absence à l'entraînement le lundi 20 mai alors que Rami participait à Fort-Boyard.

En réaction, le syndicat des joueurs (UNFP) avait fait savoir par son président que limoger Adil Rami sur ce motif était voué à l'échec et que l'Olympique de Marseille perdra devant la justice. Une information qui est confirmée par France-Football, dont un des journalistes a étudié les textes légaux. « La charte du football ne prévoit pas la rupture de contrat parmi les sanctions applicables en cas d’absence du joueur aux entraînements », explique l'hebdo footballistique. Autrement dit, s'il veut vraiment virer Adil Rami sur ce motif, l'Olympique de Marseille risque  d'être condamné à payer les deux ans de salaire du contrat qu'il reste au joueur. Une addition qui ne sera pas du goût du comptable de l'OM, même si on peut penser que le club provençal va probablement négocier directement avec Adil Rami afin de trouver un accord qui conviendra à tout le monde. Ou pas.