OM : Villas-Boas, Thauvin, Eyraud frappe fort

OM : Villas-Boas, Thauvin, Eyraud frappe fort

Photo Icon Sport

Dans les semaines à venir, la direction de l’Olympique de Marseille devra trancher plusieurs dossiers chauds.

André Villas-Boas, Florian Thauvin ou encore Jordan Amavi seront par exemple en fin de contrat à l’issue de la saison tandis que Boubacar Kamara n’a plus qu’un an et demi de contrat au compteur. Des dossiers délicats à gérer au vu de la conjoncture actuelle et de la crise financière, conséquence du Covid-19 et de la défaillance du principal diffuseur de la Ligue 1, à savoir Mediapro. Dans une large interview accordée au journal L’Equipe, le président olympien Jacques-Henri Eyraud a fait le tour de l’actualité, évoquant notamment les prolongations d’André Villas-Boas et de Florian Thauvin. Pour le patron de l’OM, il est capital de conserver le coach portugais et le meilleur buteur de l’équipe. Mais pas à n’importe quel prix…

« La prolongation de Villas-Boas ? Pablo (Longoria) est chargé de ce dossier, il discute avec ses représentants de la façon dont il voit l'avenir, ses projets personnels, sa vision pour le club dans un contexte compliqué. Je souhaite qu'André poursuive son aventure à l'OM. Il apprécie le cadre de vie, il a une personnalité qui va bien avec cette ville, ce club. Et il a, d'abord, des résultats exceptionnels. Avant Angers, il a un peu plus de 57 % de victoires, c'est tout simplement l'entraîneur de l'OM le plus performant au XXIe siècle. C'est aussi celui qui nous a ramenés en Ligue des champions. L’effectif ? Ce sera une année importante dans la régénération de cet effectif. Ce sera une de nos priorités, c'est au coeur du projet sportif conçu par Pablo. Je souhaite que Florian continue comme un homme de base de cette équipe. Il a peut-être des aspirations personnelles, financières. Chacun comprendra que la période actuelle nous impose une rigueur extrême » a fait savoir Jacques-Henri Eyraud, dont les propos semblent assez claires. L’OM souhaite prolonger Thauvin et Villas-Boas, mais la crise impose à chacun des efforts financiers importants…