OM : Tudor change d'avis, Payet va pleurer

OM : Tudor change d'avis, Payet va pleurer

Dimitri Payet avait reçu l'assurance de son entraineur qu'il allait enchainer deux matchs titulaires avec Francfort et Rennes. Ce ne sera finalement pas le cas. 

La relation entre Dimitri Payet et Igor Tudor va prendre un sérieux coup de froid ce dimanche soir. Le Réunionnais ne sera pas titulaire contre Rennes, annonce L’Equipe, et ce n’était pas prévu. S’il a été remplaçant lors de plusieurs matchs récemment, le numéro 10 de l’OM avait accepté la sentence car l’entraineur croate lui avait annoncé qu’il serait titulaire ensuite sur deux gros matchs : contre Francfort et face à Rennes. Mais sa prestation très mitigée contre les Allemands a tout remis en cause. Et le coach marseillais sera sans pitié avec la star du club avant l’arrivée d’Alexis Sanchez. Il estime que Payet ne montre pas vraiment l’exemple aux entrainements, et n’est pas forcément aussi affuté qu’il devrait être, ce qui l’empêche d’être performant.

De son côté, l’ancien joueur du FC Nantes ou de l’AS Saint-Etienne estime faire le travail mais qu’il lui est impossible d’être en forme, à 35 ans, s’il n’enchaine pas un peu plus les matchs. Une véritable impasse qui risque d’être beaucoup plus couteuse à Payet qu’à Tudor. L’OM gagne les matchs en Ligue 1, et l’international français ne se met pas les supporters dans la poche avec ses prestations décevantes quand il en a l’occasion. L’entraineur arrivé cet été cherche des jouets offensifs capables de mettre beaucoup de rythme, et ce n’est pas le point fort de Payet. Ce dernier, qui a encore deux ans de contrat, ne tente en tout cas plus d’aller au clash comme c’était le cas à l’arrivée de Tudor, et attend désormais de voir comment l’année va se terminer sportivement pour lui.

Payet regrette Sampaoli

Il n’est pas sûr qu’il accepte pendant des mois de rester sur le banc, ou de s’échauffer de longues minutes sur le bord de la touche sans entrer en jeu, comme ce fut le cas contre Lille. Néanmoins, Igor Tudor n’est pas du genre à donner des minutes pour le plaisir. De son côté, Dimitri Payet doit se dire que la saison dernière, où il était le leader offensif et le capitaine de l’OM, est bien lointaine.