OM : Sampaoli a quatre tauliers, Mandanda et Payet vont tiquer

OM : Sampaoli a quatre tauliers, Mandanda et Payet vont tiquer

Icon Sport

Avec 13 points sur 15 possibles, l’Olympique de Marseille réalise un début de saison canon sous la houlette de Jorge Sampaoli.

Pour le moment, tous les feux sont au vert à l’OM, qui brille malgré l’absence de son meilleur buteur, Arkadiusz Milik. Le Polonais, qui devrait faire son grand retour cette semaine à Angers ou au pire dimanche soir face à Lens, va néanmoins devoir se battre pour se faire une place dans une équipe qui tourne aussi bien. Et pour cause, en son absence, Dimitri Payet a brillé en n°9 au même titre que Bamba Dieng, auteur de trois buts lors des deux derniers matchs de Ligue 1. Plus globalement, Jorge Sampaoli jongle parfaitement entre l’Europa League et le championnat pour le moment, avec un turn-over maîtrisé. L’Equipe souligne néanmoins que quatre joueurs font office de tauliers pour l’entraîneur argentin, et ne cèdent quasiment jamais leur place dans le onze de départ.

Saliba, Luan Peres, Guendouzi et Ünder indispensables

Il s’agit de William Saliba, Luan Peres, Mattéo Guendouzi et Cengiz Ünder. Les quatre hommes forts de Jorge Sampaoli, titulaires à Moscou contre le Lokomotiv en Ligue Europa jeudi soir, étaient de nouveau alignés d’entrée contre Rennes dimanche après-midi, preuve de leur importance. « Mais, hormis lors des deux premières rencontres de L1 contre Montpellier (3-2) et Bordeaux (2-2), « el Pelado » n'a jamais aligné la même équipe d'un match à l'autre. Sampaoli aime visiblement désarçonner ses adversaires mais aussi ses joueurs » souligne le quotidien national. On notera par ailleurs qu’au moment de citer les tauliers de Jorge Sampaoli, L’Equipe n’évoque pas Dimitri Payet et encore moins Steve Mandanda. Si le Réunionnais a un rôle clé depuis le début de la saison (3 buts inscrits), son âge ne lui permettra pas d’enchaîner les matchs tous les trois jours à l’intensité exigée par Jorge Sampaoli. Steve Mandanda lui, est carrément remplaçant depuis trois matchs au profit de Pau Lopez, lequel n’a encaissé qu’un seul but, à la dernière minute du match contre le Lokomotiv Moscou.