OM : Payet n’ira pas à l’Euro, la raison est terrible

OM : Payet n’ira pas à l’Euro, la raison est terrible

Photo Icon Sport

Auteur d’un but sensationnel à Saint-Etienne mercredi, son dixième cette saison toutes compétitions confondues, Dimitri Payet affiche un niveau très intéressant à l’Olympique de Marseille.

S’il maintient ce niveau de performance jusqu’à la fin de la saison, nul doute que le n°10 de l’OM sèmera le doute dans l’esprit de Didier Deschamps dans l’optique de l’Euro 2020. D’autant que chez les Bleus, la concurrence n’est plus aussi féroce que par le passé avec la blessure d’Ousmane Dembélé ou les méformes de joueurs tels que Thomas Lemar ou Nabil Fekir. Toutefois, Jérôme Rothen a estimé sur RMC que Dimitri Payet était encore loin du groupe tricolore. Pour l’ancien joueur de Didier Deschamps à Monaco, la mentalité du Marseillais n’est peut-être pas celle que le boss des Bleus attend d’un remplaçant. Il s’explique…

Pas la bonne mentalité pour être remplaçant ?

« Quand tu prends Payet, tu as du mal à le mettre remplaçant, il a toujours eu du mal à accepter ce statut. Quand il a été appelé, il a souvent été titulaire. Quand il est titulaire, il est à fond dans le truc, il n’y a pas de problème. Mais dans le statut de remplaçant, tu dois avoir l’attitude qui va avec, et il y a des joueurs qui ont beaucoup plus d’avance pour ça. Je prends l’exemple de Lemar. A choisir, je prends Payet tous les jours. Mais dans la tête de Deschamps, Lemar a un avantage sur Payet. Même un Thauvin à 80% passera avant Payet » a indiqué Jérôme Rothen dans des propos rapportés par FootRadio.com, avant de poursuivre.

« Je pense que son attitude, en tant que remplaçant, ne convient pas à Deschamps. Entrer en cours de match et apporter un plus à l’équipe, ce n’est pas donné à tout le monde, certains n’y arrivent pas et je pense qu’il en fait partie, a estimé Rothen. Et si tu le mets titulaire, à la place de qui ? S’il y a une hécatombe, tu pourrais le prendre. Mais dans ce que Deschamps veut mettre en place, il joue avec Matuidi à gauche pour renforcer le milieu. Et quand il se sent supérieur à l’adversaire, il peut jouer avec des ailiers rapides et percutants : Coman, Mbappé… Ce n’est pas du tout le style de Payet ». Reste maintenant à voir si l’analyse de Jérôme Rothen sera la bonne, et si Didier Deschamps fera de nouveau appel à Didier Payet dans les prochains mois…