OM : Payet et Gerson, la double claque qui fait mal

OM : Payet et Gerson, la double claque qui fait mal

La victoire de l'OM face au Sporting a certainement sonné le glas des espoirs de deux anciens tauliers du club. Payet et Gerson ne font pas partie des plans d'Igor Tudor. 

Jorge Sampaoli a claqué la porte de l’OM cet été, et la situation de deux joueurs majeurs de son groupe s’est totalement délitée depuis. Convaincant et solide en Ligue 1, Marseille s’est donné une grosse bouffée d’oxygène ce mardi en Ligue des Champions avec une victoire face au Sporting Portugal (4-1). Si le début de match a été très compliqué avec un but encaissé au bout d’une minute de jeu et une entame qui tournait au fiasco, la prestation du gardien portugais Adan a remis l’OM dans le bon sens et a permis ce large succès. Résultat, Igor Tudor est encore plus conforté dans ses certitudes, et cela veut dire un 11 de départ qui se dessine clairement pour les gros matchs. Selon L’Equipe, les choix sont faits et vont laisser Dimitri Payet et Gerson sur le banc de touche pour le reste de la saison. Bien sûr, les blessures et le turnover peuvent faire évoluer la situation, mais le Réunionnais comme le Brésilien savent qu’ils ont perdu le fil de cette saison.

Payet inutilisé et donc hors de forme

Et si l’ancien de Flamengo et Fluminense peut encore, à 25 ans, saisir sa chance et marquer des points, le numéro 10 de l’OM a besoin de rythme et de condition physique du haut de ses 35 ans. Néanmoins, l’international français a bien compris que son coach lui préférerait Amine Harit, et même Cengiz Under pour l’animation offensive. Un système hybride dans lequel Alexis Sanchez n’est pas vraiment à sa place, lui qui aime bien tourner autour des défenses adverses, mais le Chilien a démontré ce mardi son envie de bien faire à ce poste, et avec la réussite qui va avec. Résultat, tout comme Bamba Dieng, Dimitri Payet et Gerson vont avoir un rôle de simple joker cette saison. Une descente soudaine et cruelle pour le numéro 10 de l’OM, qui a encore un long contrat dans son club de coeur, mais risque tout de même de trouver le temps long. Surtout pour un joueur qui marche énormément au moral et a besoin de la confiance de son entraineur pour réaliser les exploits qu’il sait faire.