OM : Payet est un fêtard qui picole, ce coach sort les dossiers

OM : Payet est un fêtard qui picole, ce coach sort les dossiers

Photo Icon Sport

Homme fort de l’Olympique de Marseille cette saison, Dimitri Payet affiche une régularité bluffante depuis la venue en Provence d’André Villas-Boas.

Et pour cause, le Réunionnais a rarement été aussi régulier dans sa carrière. Les supporters de Lille, mais également ceux de l’AS Saint-Etienne peuvent en témoigner. D’autant que dans le Forez, le professionnalisme de Dimitri Payet n’a pas toujours été exemplaire. Invité de l’émission Footisime sur RMC, l’ancien coach des Verts, Alain Perrin, a sévèrement balancé au sujet de l’hygiène de vie de Dimitri Payet en 2009. Pour celui qui était aux commandes des Verts, il est évident que l'actuel n°10 de l'Olympique de Marseille n’avait pas l’attitude d’un joueur de football professionnel en dehors des terrains.

« Je n’avais pas beaucoup de tolérance, il fallait que les joueurs donnent tout sur le terrain, à l’entraînement, à côté. J’étais vraiment exigeant sur l’ensemble du métier. Mais avec le temps, j’ai appris à composer aussi avec la personnalité des joueurs. Je pense à Dimitri (Payet) par exemple. Ce sont des joueurs qu'il faut accepter dans leur façon d'être parce que le plus important, c'est le match » explique Alain Perrin, avant d’entrer dans des détails dont Dimitri Payet se serait certainement bien passés. « Dimitri, quand il était plus jeune parce que je ne sais pas ce qu'il est devenu avec le professionnalisme... Quand les jeunes ont 22 ou 23 ans, ils pensent beaucoup à sortir et faire la fête, c’est de leur âge. Mais ce n’est pas toujours compatible avec la préparation parce que la récupération est quelque chose de très important. Et quand vous faites la fête, vous picolez, vous ne dormez pas beaucoup, vous ne pouvez plus avoir le même degré de forme. Et vous risquez les blessures. C’est pour ça que les entraîneurs doivent aussi protéger les joueurs ». Une hygiène de vie qui n’aura pas empêché Dimitri Payet de briller à l’ASSE avec 148 matchs disputés sous le maillot des Verts avant de rejoindre Lille, puis Marseille.