OM : Paris plutôt que Marseille, le choix choc de l'Arabie Saoudite !

OM : Paris plutôt que Marseille, le choix choc de l'Arabie Saoudite !

Photo Icon Sport

Tandis que la rumeur circule depuis quelques jours sur le rachat de l'OM par un Saoudien, un insider affirme que si un club doit être repris ce sera le Red Star et pas Marseille.

Tel le serpent de mer, le rachat de l’Olympique de Marseille par le Prince Al-Walid Bin Talal est ressorti cette semaine via un média italien. Il n’a pas fallu longtemps avant que la machine s’emballe, des thèses très fantaisistes étant sorties, la plus savoureuse étant l’intervention d’Emmanuel Macron pour faciliter le dossier, tandis que la Ministre des Sports aurait fait stopper le championnat afin d’assurer un ticket en Ligue des champions à l’OM. Une fois toutes ces balivernes oubliées, c’est bien évidemment la situation financière très compliquée du club phocéen qui engendre cette histoire de rachat par le richissime Saoudien qu’est le Prince Al-Walid Bin Talal. Cependant, tandis que certains faisaient remarquer que même s’il n’était plus en prison, Al-Walid Bin Talal n'avait pas le droit de quitter l'Arabie Saoudite, Manu Lonjon a, lui, apporté des infos très précises.

Via un échange avec ses abonnés, le célèbre insider français a fait quelques révélations sur le thème du rachat de l’Olympique de Marseille. « J’ai de bons contacts en Arabie Saoudite, ce qui m’a permis d’avoir récemment de bonnes infos sur Newcastle. Donc ce rachat de l’OM par ce prince saoudien, je ne crois pas du tout que ce soit vrai. Ce monsieur qui est immensément riche a de gros soucis avec le gouvernement saoudien, au point qu’une grande partie de ses actifs est bloquée et qu’il n’a pas le droit de quitter le territoire (...) Oui l’Arabie Saoudite a décidé de diversifier ses investissements, ils sont en train de racheter Newcastle, mais l’OM ça ne correspond pas à leur projet en termes de visibilité. Je sais qu’ils discutent avec un deuxième club à Paris, mais actuellement le Prince n’a aucun intérêt à investir tant qu’il ne peut pas quitter son pays. On m’a dit que c’était impossible et je le crois. En plus ce n’est pas du tout le bon moment pour investir dans un club de football. Celui qui décide c’est celui qui achète, tu as beaucoup moins d’acheteurs que de clubs en vente (...) Pourquoi un deuxième club parisien plutôt que Marseille ? Parce que Paris a une visibilité mondiale, Marseille est une ville très tentante, mais dont les principales attractions sont le Vieux Port et le club de football. Sur le plan international, Paris c’est autre chose. Et s’il y a une discussion, c’est avec le Red Star, cela permet d’être vraiment en concurrence avec le Qatar. Il préfère cela à l’OM (...) Quand tu investis tu auras une visibilité énorme, quand le Qatar arrive à Paris il n’achète pas que le club de football. Mais oui il y a un grand projet de reprise du Red Star par l’Arabie Saoudite », a confié Manu Lonjon, visiblement très sûr de ses informations sur ce dossier et qui c’est vrai a dévoilé récemment la reprise imminente de Newcastle par un riche saoudien.