OM : Pablo Longoria avait pourtant aidé le Sporting

OM : Pablo Longoria avait pourtant aidé le Sporting

Pris dans les embouteillages, le Sporting a obtenu le report du coup d’envoi du match de Ligue des Champions à Marseille (4-1) mardi. Le président olympien Pablo Longoria, compréhensif, ne s’y est pas opposé. Cela n’a pourtant pas empêché les Portugais de quitter leur vestiaire tardivement.

C’est peut-être l’explication du but encaissé après moins d’une minute de jeu. Dans les couloirs du Vélodrome, les joueurs de l’Olympique de Marseille ont dû attendre le Sporting pendant de longues minutes. L’équipe entraînée par Ruben Amorim, attendue pour un coup d’envoi reporté à 19 heures, n’a pas respecté l’heure prévue et a provoqué la colère d’Igor Tudor. Une réaction justifiée compte tenu de l’entame de match des Marseillais.

Le club phocéen avait pourtant tout fait pour que le Sporting ne soit pas handicapé. Rappelons que les Portugais étaient arrivés au stade plus tard que prévu à cause des embouteillages. L’UEFA a donc fixé le coup d’envoi à 19h au lieu de 18h45, notamment grâce à Pablo Longoria. Le quotidien régional La Provence précise effectivement que le président de l’Olympique de Marseille a accepté cette demande de report. A ce moment, le dirigeant espagnol ne se doutait pas que son adversaire ne se présenterait pas à l’heure pour entrer sur le terrain.

Le Sporting sanctionné ?

Rien de bien grave pour les hommes d’Igor Tudor, lequel a avoué son jeu d’acteur après la victoire des siens. « Je l’admets, je me suis énervé un peu exprès pour les bouger car je voyais que mes joueurs commençaient à être froids, a expliqué le Croate. Je n’étais pas énervé par rapport au retard du Sporting, mais par rapport à la décision du délégué de nous dire 18h55 puis 19h. Si tu prends une décision, il faut la respecter. Ou sinon c’est une décision stupide, surtout que ça va à l’encontre de mon équipe. » A noter que le Sporting pourrait être sanctionné par l’UEFA.