OM : Orage à Marseille, Tudor prêt à virer deux joueurs

OM : Orage à Marseille, Tudor prêt à virer deux joueurs

Le vestiaire commence à avoir du mal à suivre Igor Tudor à l'OM. Le coach croate va dire sa façon de penser à deux joueurs après la déception à Strasbourg. 

Un point pris en quatre matchs, le bilan de l’Olympique de Marseille est indigne des ambitions affichées en début de saison, et le rythme du PSG tenu pendant un moment, est déjà un lointain souvenir. L’agacement est palpable au sein de l’état-major, puisqu’Igor Tudor ne cache même plus sa frustration, presque sa colère, devant les journalistes après la rencontre. La conférence de presse a été expéditive, et son passage obligé au micro d’Alexandre Ruiz pour Free a encore une fois été mythique, avec un énervement tel qu’il semblait prêt à dégoupiller à la moindre question dérangeante. 

Les médias sont prévenus, le Croate ne rigole pas, et deux joueurs vont bien le comprendre. Selon L’Equipe, il s’agit de Nuno Tavares et Gerson. Pour le dernier cité, le constat est facile. Il est entré en jeu alors que son équipe menait 2-0 et est apparu totalement hors de forme et peu concerné. Ses envies d’ailleurs sont connues depuis qu’il sait que Tudor ne compte pas sur lui, mais s’il montre aussi peu d’entrain, la situation ne va certainement pas s’améliorer. L’autre cible est donc le latéral portugais, qui a longtemps surfé sur son début de saison mais peine désormais à confirmer. Sa persistance à tenter des frappes lointaines, son désir d’être toujours aux avant-postes et forcément en contrepartie son faible goût pour le travail défensif agacent au plus haut point le technicien de l’OM.

Mobilisation générale pour OM-Tottenham

Deux joueurs qui vont donc entendre parler du pays même si Igor Tudor va tout de même également devoir se remettre en question. Aucun de ses derniers choix sur le banc de touche n’a été convaincant sur les derniers matchs, et l’effectif a toujours eu du mal à comprendre comment Mattéo Guendouzi avait pu être sorti du match de la semaine dernière face à Francfort. Autant dire que la colère du coach olympien risque de faire trembler les murs, même si des questions vont forcément se poser sur son coaching et sa capacité à mobiliser le groupe sur la durée. Pour le moment, cela reste encore facile avec une énorme finale à jouer contre Tottenham en Ligue des Champions dès ce mardi.