OM : Onana à Marseille, c'est maintenant ou jamais !

OM : Onana à Marseille, c'est maintenant ou jamais !

Icon Sport

Suspendu un an pour dopage, André Onana (Ajax Amsterdam) sera autorisé à reprendre la compétition au mois de novembre.

En fin de contrat avec l’Ajax Amsterdam en juin 2022, l’international camerounais de 25 ans devrait quitter les Pays-Bas cet été. Sa suspension pour dopage jusqu’au mois de novembre freine cependant de nombreux clubs potentiellement intéressés. Et pour cause, les grands clubs n’ont pas vraiment la patience de recruter un joueur qu’ils ne pourront utiliser que trois à quatre mois plus tard. Une situation dont un club français pourrait profiter, à en croire les informations du Phocéen. Il s’agit de l’Olympique de Marseille, à la recherche d’un concurrent à Steve Mandanda. Selon le journaliste Romain Canuti, la piste tient la corde et la suspension d’André Onana ne dérangerait pas Pablo Longoria outre-mesure puisque l’OM a déjà un excellent gardien avec Steve Mandanda.

Suspendu jusqu'en novembre, Marseille s'en moque

« L’OM sur une belle opportunité au poste de gardien avec Onana de l’Ajax qui pourrait enfin partir pour un prix raisonnable. Il est dispo qu’en novembre. Ça rebute beaucoup de monde mais pas l’OM qui a Mandanda » a indiqué le journaliste, précisant qu’Arsenal est également sur le coup. Mais les Gunners doivent parvenir à vendre Leno avant de passer à l’action sur Onana, « ce qui peut prendre du temps » selon lui. Une occasion en or pour Marseille, qui pourrait par ailleurs profiter de la baisse de la valeur marchande d’André Onana en raison de sa suspension pour dopage afin de boucler le dossier pour une somme relativement raisonnable. Sur le papier, André Onana a tout du bon plan pour Marseille, qui souhaite recruter un n°1 bis capable de mettre en concurrence Steve Mandanda cet été. Reste maintenant à voir si le joueur sera tenté par la perspective de rejoindre l’OM, un club non-qualifié pour la Ligue des Champions et où il n’est pas certain d’être titulaire dans l’immédiat.