OM : Non l'OM ne se fait pas pigeonner en prêtant Njie, voilà pourquoi

OM : Non l'OM ne se fait pas pigeonner en prêtant Njie, voilà pourquoi

Photo Icon Sport

Convoité par plusieurs clubs, dont l'AS Saint-Etienne et Strasbourg, Clinton Njie va vraisemblablement quitter l'Olympique de Marseille sous forme de prêt lors de cette ultime journée du mercato. Et en plus l'OM devra probablement continuer à payer une partie du salaire de son attaquant, ce qui a le don d'agacer les supporters, lesquels considèrent que dans ce genre de deal, habituel dans le foot, le club phocéen se fait rouler dans la farine par le club à qui Clinton Njie sera prêté.

Mais sur le site Le Phocéen, un agent de joueurs explique que ce raisonnement est totalement erroné. « Ces accords se font toujours selon les possibilités des clubs qui accueillent, et pour Njie, l'OM est dans l'obligation de participer pour faciliter l'opération. Mais on ne peut pas dire que l'OM est perdant, car si le joueur reste et qu'il ne joue pas, il le sera encore plus. En prêtant Njie, le joueur aura l'occasion de s'exprimer ailleurs et de rester en vitrine, comme on dit. C'est le meilleur moyen de sauver sa valeur transfert, voire de l'améliorer si tout se passe bien », explique Bruno Satin, qui sait que Clinton Njie perdra de la valeur s'il reste à l'Olympique de Marseille sans jouer. Son prêt avec prise en charge d'une partie de son salaire est donc logique.