OM : Milik déjà parti, c'est la douche froide

OM : Milik déjà parti, c'est la douche froide

Icon Sport

Débarqué dans le cadre d'un prêt avec une option d'achat lors du dernier mercato hivernal, Arkadiusz Milik ne restera probablement pas à l'Olympique de Marseille en vue de la saison prochaine.

Arkadiusz Milik à l'OM, c'est l'un des coups du dernier mercato. Une opération signée Pablo Longoria. Le président du club phocéen rêvait de recruter l'international polonais et il l'a fait en janvier dernier. Tout cela grâce à un énorme concours de circonstances. Déjà parce que le buteur de 27 ans avait besoin d'un gros temps de jeu pour garder sa place en sélection en vue de l'Euro 2021. Ce que le Napoli ne pouvait pas lui offrir, sachant que Milik avait refusé de prolonger. Mais aussi parce que Longoria a réussi à négocier un deal portant sur un prêt de 18 mois avec une option d'achat obligatoire d'environ 10 ME. Théoriquement, à partir de juin 2022, Milik sera donc un joueur de l'OM. Sauf que l'ancien attaquant de l'Ajax n'ira sûrement pas jusque-là du côté de Marseille. Car selon L'Equipe, « Milik ne devrait pas rester au-delà de cette saison à Marseille ».

12 ME et Milik file à la Juventus ?

Auteur de quatre buts en huit matchs sous le maillot de l'OM, le Polonais ambitionnera effectivement de retrouver l'effectif d'un grand club européen pour jouer la Ligue des Champions, ce qui ne sera pas le cas de Marseille. Et sa destination pourrait bien être la Juventus. Avant son départ à l'OM, Milik avait décidé d'aller jusqu'au bout de son contrat à Naples pour signer libre à Turin en cette fin de saison. Une volonté qui a capoté en début d'année lors de sa signature à Marseille... ou pas. Puisque pour permettre à ce joli transfert de voir le jour, Longoria a promis à Milik de le revendre dans le club de son choix contre un chèque de 12 millions d'euros dès l'été prochain. Et sachant que la Juve est toujours à l'affût, malgré la pression d'Aurelio De Laurentiis, le président du Napoli qui voulait exclure les clubs de Série A de cette clause de revente, Milik a donc de grandes chances de quitter l'OM après seulement quelques mois au Vélodrome... Un départ qui serait vécu comme une trahison à Marseille, où le nouveau projet devait en partie reposer sur lui.