OM : Marseille négocie mieux sans Zubizarreta, c’est gênant

OM : Marseille négocie mieux sans Zubizarreta, c’est gênant

Photo Icon Sport

Les supporters de l’OM l’ont bien compris, mercato rimera avec économie cet été en Provence, où Jacques-Henri Eyraud doit vendre pour 60 ME.

Au rayon des arrivées, le deuxième de Ligue 1 ne devrait pas faire de folies. Certes, la priorité offensive se nomme Mbaye Niang. Mais à priori, l’attaquant du Stade Rennais est le seul joueur à très forte valeur marchande susceptible d’être recruté par Marseille. Pour le reste, Jacques-Henri Eyraud et son futur « head of football » tenteront de dénicher des bonnes affaires à moindre coût… et de s’appuyer sur les jeunes du centre de formation. Encore faut-il que ces derniers signent leur premier contrat professionnel à Marseille. Ce ne sera pas le cas d’Isaac Lihadji, lequel a refusé l’offre soumise par Andoni Zubizarreta avant le départ de l’Espagnol.

Un trio mené par Eyraud pour négocier 

L’OM peut toutefois se consoler avec la signature d’autres jeunes joueurs prometteurs. Après l’officialisation de la signature d’Aaron Kamardin début juin, deux autres joueurs ont de grandes chances de parapher leur premier contrat professionnel en faveur de Marseille dans les jours à venir, selon La Provence. Il s‘agit de Nassim Ahmed (19 ans) et du très précoce Cheick Souaré (17 ans), milieu de terrain relayeur gaucher jugé comme extrêmement prometteur par les suiveurs assidus de l’Olympique de Marseille. Pour les deux jeunes hommes, c’est un contrat de trois ans avec un salaire probablement inférieur à 10.000 euros par mois qui sera signé. Par ailleurs, La Provence indique ce jeudi que Yacine Ressa est également sur le point de donner son accord à l'OM, tandis que les négociations sont en bonne voie pour Ugo Bertelli, en dépit de la féroce concurrence de l’AC Milan. Enfin, le quotidien régional nous apprend que suite au départ d’Andoni Zubizarreta, c’est Jacques-Henri Eyraud (président), Alexandre Miahle (directeur juridique) et Nasser Larguet (directeur du centre de formation) qui mènent les négociations. Avec du succès, pour l’instant.