OM : Marseille active le mode sérieux au mercato, c'est inédit

OM : Marseille active le mode sérieux au mercato, c'est inédit

Photo Icon Sport

Avant la rencontre face à Nantes en championnat, André Villas-Boas expliquait que l’Olympique de Marseille préparait déjà le mercato estival.

Dans cette optique, une première réunion de travail a été programmée avec Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta début mars. L’objectif est notamment de faire un point sur les futurs contrats professionnels chez les jeunes, mais également de faire un tour d’horizon de l’effectif actuel afin de savoir quels joueurs seront invités à quitter le navire l’été prochain. A Marseille, deuxième de Ligue 1 avec huit points d’avance sur le troisième, la volonté est donc de préparer le mercato en amont. Ce qui change de d’habitude selon Jonatan MacHardy, lequel a félicité André Villas-Boas sur l’antenne de RMC pour le sérieux que le Portugais a ramené au sein du club.

« Il est impératif que Marseille termine deuxième de la L1, et pas troisième. C’est encore plus vital pour l’OM que pour l’OL, Rennes ou Lille. Les finances sont vraiment compliquées. Et s’il y a bien un petit coup de pouce que l’OM peut avoir, c’est de commencer à pouvoir faire son mercato un petit peu plus tôt que les autres. Pour cela, il ne faut pas être dans l’incertitude. Marseille doit tout mettre de son côté, car ils sont dans une telle merde financièrement… N’importe quoi qui peut aider, il faut le prendre. Villas-Boas restera si tu es capable de lui faire un mercato pour ne pas être ridicule en Ligue des Champions. C’est la première fois depuis Pape Diouf que tu vois ce club préparer une saison en avance. Enfin, le club travaille bien dès le mois de mars, les supporters ne veulent que ça. Villas-Boas remet de l’ordre dans la maison, et chapeau à lui ! » a indiqué le consultant dans des propos rapportés par FootRadio.com. Reste maintenant à voir comment l’Olympique de Marseille s’y prendra pour renforcer l’effectif avec des moyens financiers certainement très limités.