OM : Mandanda dans la sauce avec les supporters, ça ne passe pas

OM : Mandanda dans la sauce avec les supporters, ça ne passe pas

Icon Sport

Lundi soir, les groupes de supporters de l’Olympique de Marseille ont reçu un courrier de mise en demeure signé par Hugues Ouvrard, le directeur général du club.

Dans celui-ci, la direction de l’OM menace clairement les groupes de supporters de rompre la convention sur les abonnements. De toute évidence, Jacques-Henri Eyraud a déclaré le début d’une guerre aux supporters phocéens, deux semaines après les incidents de La Commanderie. Tandis que la classe politique a réagi plutôt négativement, certains joueurs pourraient également hausser le ton. C’est le cas de Steve Mandanda, particulièrement remonté que ses propos, publiés sur le site officiel de l’OM après le report du match contre Rennes le jour de l’attaque de la Commanderie, aient été utilisés dans le courrier de mise en demeure signé par Hugues Ouvrard.

« Petite info : Steve Mandanda aurait très peu apprécié que ses propos, publiés sur le site officiel après les événements au centre RLD, soient utilisés par Hugues Ouvrard dans le courrier de mise en demeure. Il souhaite voir la direction à ce sujet » a publié le journaliste Nicolas Cuoco, pour qui le capitaine historique de l'Olympique de Marseille n'assume visiblement pas ses propos après les incidents de la Commanderie. « Les évènements d'aujourd'hui m'attristent et sont inacceptables. Nous sommes des joueurs de football et une crise sportive ne peut en aucun cas justifier un tel déferlement de violence », avait lancé le portier international, qui n'a pas aimé se trouver en porte-à-faux entre la mesure impopulaire de la mise en demeure des groupes de supporters, et ses propres déclarations reprises dans le courrier envoyé. Le cas des groupes de supporters de l'OM met décidément tout le monde sur les nerfs à Marseille.