OM : Longoria son hymne c'est « Je ne suis pas un Eyraud »

OM : Longoria son hymne c'est « Je ne suis pas un Eyraud »

Dans un entretien exclusif accordé au Canal Football Club, Pablo Longoria est revenu sur sa montée en puissance au sein de l'OM ainsi que sur l'importance des supporters pour le bon développement du club. 

En début d'année, Jacques-Henri Eyraud était licencié de son poste de président de l'OM par Franck McCourt. C'est Pablo Longoria, jusqu'alors directeur sportif du club, qui fut choisi pour le remplacer. Au cours d'une interview pour le Canal Football Club, l'homme de 34 ans seulement s'est livré à Florent Sinama-Pongolle, le premier joueur qu'il a recruté durant sa carrière. « Être président, c’est une responsabilité. La responsabilité d’être à la hauteur et donner des résultats aux personnes qui m’ont fait confiance. Mon âge ? C’est anormal, mais c’est aussi anormal de commencer dans le football à 18 ans. C’est la magie de Marseille, je crois qu’il n’y a qu’un club au monde qui peut accepter d’avoir un président étranger et jeune. Car Marseille est une ville de toutes les nationalités, il y a beaucoup de culture et c’est l’unique club où c’est possible » a déclaré l'Espagnol.

Actuellement au four et au moulin pour préparer le mercato marseillais, Pablo Longoria a révélé quelques une de ses méthodes pour dénicher la perle rare, n'hésitant pas à titiller certains sujets sensibles. « Je cherche à avoir beaucoup d'informations sur les joueurs, pour moi c'est obligatoire. Aller dîner avec eux, bien connaître le personnage, poser des questions difficiles. Avec Mouctar Diakhaby, la première chose que je lui ai dis c'est "tu es lourd". C'est le mettre en difficulté, lui dire que s'il ne veut pas travailler, se mettre en difficulté, se mettre au défi, qu'il ne vienne pas, parce qu'il va souffrir » a avoué le natif d'Oviedo.

L'importance des supporters

Nommé président de l'OM dans le cadre de la restructuration du club après la mise à l'écart de Jacques-Henri Eyraud, Pablo Longoria a semble-t-il saisi l'importance des supporters dans un club comme l'Olympique de Marseille.  « L'OM ne peut pas exister sans ses supporters. On a signé une nouvelle convention. Il faut aller la même direction, que tout le monde ait un objectif en commun. Les objectifs c'est les résultats et le bien du club » a expliqué le dirigeant marseillais, ne voulant visiblement pas reproduire les mêmes erreurs que son prédécesseur. Si à l'heure actuelle Pablo Longoria dispose d'une belle cote de popularité au sein du public marseillais, les choses vont très vite dans le football, et encore plus à Marseille. La gestion du prochain mercato sera probablement le premier vrai test du dirigeant espagnol.