OM : Longoria a paniqué et craqué avec Tudor

OM : Longoria a paniqué et craqué avec Tudor

Icon Sport

Le président de l'Olympique de Marseille doit gérer un problème assez incroyable avec le dossier Igor Tudor. Pablo Longoria a probablement craqué quand Jorge Sampaoli a claqué la porte.

C’est un souci que même les plus fins connaisseurs du football européen n’avaient pas vu venir. Car si on savait que l’entraîneur croate avait des choix tactiques très pointilleux, on ne se doutait pas que son management allait provoquer clash sur clash. D’abord avec son adjoint, qui est parti au bout de quelques jours, puis avec des joueurs agacés de voir qu’Igor Tudor leur parlait comme à des chiens. Résultat, le vestiaire de l’OM est vite monté en température, et le match de dimanche contre l’AC Milan, devant un Vélodrome comble, a poussé Dimitri Payet et ses coéquipiers à vite demander à Pablo Longoria de provoquer une réunion avec le successeur de Jorge Sampaoli. Pour certains, le président de l’Olympique de Marseille a juste voulu remettre dans l’ordre dans la maison. Pour d’autres, il s’est planté. Jonatan MacHardy a choisi son camp.

Première grosse erreur de Longoria à l'OM ?

Au micro de RMC, le membre de l’équipe de l’After Foot, supporter revendiqué de l’Olympique de Marseille, pense que Pablo Longoria a perdu les pédales dans ce dossier. « On dit que l’OM a pris Tudor en raison d’une volonté de remettre de la discipline dans le groupe. Mais pour moi cette volonté ils ne l’ont pas eue. C’est juste qu’ils ont été pris de court par le départ de Sampaoli, qu’avec Sampaoli la calinothérapie ça fonctionnait quand même bien, et malgré tout le bien que je pense de Longoria, je pense qu’il s’est précipité. Qu’il a été pris de panique en voyant la liste des entraîneurs qui étaient libres et qu’il pouvait faire venir rapidement. C’est d’ailleurs ce qu’il avait dit après le départ de Sampaoli. Avec De Zerbi, il a vu que la situation contractuelle était compliquée avec Donetsk, et il a paré au plus pressé. L’histoire de cette discipline, je n’y crois pas, Longoria n’avait pas besoin », a confié Jonatan MacHardy, assez inquiet pour l'OM après ce choix qui fait du bruit.