OM : Le mercato de l’imprévisible Radonjic chamboulé ?

OM : Le mercato de l’imprévisible Radonjic chamboulé ?

Photo Icon Sport

Pas plus tard que vendredi, le journal L’Equipe faisait savoir que Nemanja Radonjic, Kostas Mitroglou et Valère Germain étaient indésirables à l’Olympique de Marseille.

L’attaquant grec et l’ex-buteur de l’AS Monaco sont dans leur dernière année de contrat et il est donc logique que Pablo Longoria s’active pour leur trouver une porte de sortie afin d’éviter un départ pour zéro euro dans un an. La situation de Nemanja Radonjic est en revanche bien plus délicate. L’international serbe est encore relativement jeune (24 ans) et son contrat avec l’Olympique de Marseille court jusqu’en juin 2023. Le club phocéen n’a donc aucune raison de s’affoler pour lui trouver une porte de sortie. Mais avant le match face au FC Metz, André Villas-Boas semblait avoir perdu patience en raison de l’irrégularité affolante de l’ancien joueur de l’Etoile Rouge de Belgrade.

Son entrée tranchante contre Metz, ponctuée par une passe décisive pleine de lucidité pour Morgan Sanson, pourrait-elle changer la donne ? La Provence se pose sérieusement la question dans son édition du jour. « En attendant d'être fixés sur leur sort (Germain et Khaoui seront en fin de contrat en juin 2021, Radonjic en 2023), ils répondent présent et ont évité, coup sur coup, à l'OM des revers qui auraient approché inévitablement la menace d'une crise. Alors, forcément, la réflexion fait son chemin : les remplaçants d'hier peuvent-ils devenir les titulaires de demain ? » s’interroge le quotidien régional, pour qui Nemanja Radonjic peut encore avoir un avenir à l’Olympique de Marseille. Un constat d’autant plus valable si André Villas-Boas venait à modifier son système tactique, comme souhaité par de nombreux observateurs. La tentation d’un 4-2-3-1 avec Dimitri Payet en n°10 est dans tous les esprits. Et si le coach portugais tentait ce coup tactique, alors il faudrait trouver un milieu gauche et Nemanja Radonjic serait en concurrence avec Maxime Lopez, Marley Aké et Luis Henrique…