OM : Le dossier Cuisance patine, l’explication est logique

OM : Le dossier Cuisance patine, l’explication est logique

Photo Icon Sport

Après s’être rapidement attaché les services de Pape Gueye et de Leonardo Balerdi, l’OM a marqué un léger temps d’arrêt au mercato.

Effectivement, comme indiqué par André Villas-Boas après la victoire marseillaise en terres nîmoises dimanche soir, Marseille doit désormais vendre afin de pouvoir se renforcer, à moins de taper de nouveau dans des joueurs libres ou en prêt. Pour l’heure, le club phocéen est dans une position d’attente qui n’est pas trop préjudiciable, chaque poste étant correctement doublé, si l’on excepte celui de Jordan Amavi à gauche de la défense. Au contraire, le Portugais a l’embarras du choix dans certains secteurs de jeu comme au milieu de terrain avec six joueurs pour trois postes (Kamara, Strootman, Gueye, Rongier, Sanson, Lopez).

Et si dans les semaines à venir, un septième joueur venait accentuer la concurrence en la personne de Michaël Cuisance ? L’idée a fait son chemin durant un long moment. Et selon les informations obtenues par Canal +, le dossier du milieu de terrain français du Bayern Munich est toujours d’actualité. Mais selon le journaliste Philippe Carayon, qui était aux commentaires du match entre l’Olympique de Marseille et Nîmes dimanche soir aux Costières, le club phocéen ne passera la seconde dans le dossier Michaël Cuisance que si Morgan Sanson venait à faire ses valises. Autrement dit, il n’y a absolument aucune chance de voir débarquer l’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach si Morgan Sanson, notamment courtisé en Angleterre, ne trouve pas de point de chute. Pour rappel, il s’agirait d’un prêt, probablement sans option d’achat, pour le joueur du Bayern Munich. Financièrement, Jacques-Henri Eyraud espère que la vente de Sanson va se décanter afin de rapporter entre 30 et 40 ME au club phocéen. Mais nul doute que sportivement, André Villas-Boas se contenterait volontiers d’un statut quo à ce poste…