OM : La révélation, Eyraud a bien comploté contre Aulas

OM : La révélation, Eyraud a bien comploté contre Aulas

Photo Icon Sport

Jacques-Henri Eyraud, qui ne supporte plus du tout Jean-Michel Aulas, et encore plus depuis le début de la crise du Covid-19, a oeuvré en coulisses pour nuire à l'OL.

Jean-Michel Aulas l’a mauvaise et ne s’en cache pas. Depuis le début de la crise sanitaire, absolument toutes les décisions prises par le gouvernement et les instances ont été en sa défaveur. Bien évidemment, le Premier Ministre n’a pas forcément voulu viser l’OL quand il a annoncé la fin de la saison de football en France dès le mois d’avril. Mais la conséquence a été assez terrible pour le club rhodanien, qui risque de manquer une qualification européenne pour la première fois en 24 ans. La solution de prendre en compte le classement au quotient a ainsi été retenue, reléguant l’OL à la 7e place. De quoi faire rager Jean-Michel Aulas, qui a régulièrement souligné que les présidents qui soutenaient cette décision, étaient ceux que cela avantageait. Une accusation qui a son fondement, révèle Le Phocéen ce mardi. En effet, le média marseillais affirme que Jacques-Henri Eyraud a bien poussé à fond pour le calcul au quotient du classement général, et ce dans le but « de faire la nique à Jean-Michel Aulas, dans des proportions qui auraient fait rêver de nombreux présidents de l'OM avant lui ».

Le président de l’OM a ainsi poussé vers la solution, la seule des trois étudiées, qui privait l’OL d’un billet européen par le biais de la Ligue 1, parvenant à convaincre une majorité de décisionnaires de pencher pour cette solution. Une revanche de taille pour Jacques-Henri Eyraud, souvent raillé par son homologue lyonnais dans les médias, et qui avait gravement accusé Aulas au début de cette crise, le traitant de Lider Maximo (le surnom du dictateur cubain Fidel Castro) et mettant en avant son « égoïsme » et même son « obscénité ». Il faut croire que la rancoeur était donc tenace, et qu’avec cette situation où l’OL se retrouve en difficulté pour aller chercher une place européenne, le président de l’OM a réussi son coup, certainement l’un des rares appréciés par les fans marseillais ces derniers temps.