OM : L’étonnante révélation, Zubizarreta fait le mercato de Marseille

OM : L’étonnante révélation, Zubizarreta fait le mercato de Marseille

Photo Icon Sport

Malgré le départ de son compère Andoni Zubizarreta, André Villas-Boas a pris la décision de poursuivre son aventure à l’Olympique de Marseille.

Dans une interview accordée ce vendredi au journal L’Equipe, le technicien portugais explique que c’est en grande partie ses joueurs qui ont motivé son choix de rester à Marseille afin d’y honorer sa deuxième et dernière année de contrat. Longuement interrogé sur le mercato, « AVB » a également révélé que la liste de joueurs sur lesquels Marseille travaillait cet été avait été dressée par un certain… Andoni Zubizarreta. Par exemple, Pape Gueye était suivi depuis de longs mois par le directeur sportif espagnol et par son adjoint à Marseille, Albert Valentin. La preuve que finalement, l’ombre de Zubi plane toujours sur le centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus.

« On suit Gueye depuis plusieurs mois. Il était dans notre liste, on pensait qu'on l'avait perdu au profit de Watford. Je laisse la partie juridique à Jacques-Henri, il m'a dit qu'il était possible de revenir sur ce dossier, on a donné le feu vert. Y a-t-il Balerdi sur notre liste ? Oui, c'est un joueur qu'on a suivi l'année dernière, mais il a signé à Dortmund pour 16 millions d'euros. On a présenté quatre noms à Jacques-Henri et il en fait partie. C'est un profil intéressant, on va voir ce qui va se passer. Mais on est prêts sur les trois autres dossiers, au cas où. Qui gère le recrutement ? Tout ce travail a déjà été fait au début du mois de mars. La liste est prête depuis longtemps. On a retardé quelques réunions à cause du confinement. Mais la liste reste plus ou moins la même que celle qu'on avait avec Andoni et Albert. J'ai seulement ajouté deux noms » a fait savoir André Villas-Boas, pour qui le plus gros du travail a donc été fait par Andoni Zubizarreta sur ce mercato. Le coach portugais a tout de même précisé que désormais, il devait s’atteler à convaincre les joueurs et à négocier en direct avec certains agents, ce qui était auparavant le travail de l’Espagnol.